Connaissez-vous "Passion Champignons", le livre de Mycologia34?

VOIR >> Le Livre 2017

 

Les Cortinaires

Généralités

C’est une vaste famille de plus de 400 espèces, qui ne contient malheureusement aucun champignon digne d’intérêt du point de vue culinaire, si ce n’est le Cortinaire remarquable, comestible moyen mais intéressant par ses dimensions. Beaucoup sont des comestibles médiocres, d’autres inconsommables de par leur odeur ou saveur et la comestibilité d’un grand nombre d’entre eux est encore incertaine. Parmi les Cortinaires un champignon mortel: le Cortinaire des montagnes.

On peut identifier relativement facilement un Cortinaire grâce aux traces de cortine sur le pied. La cortine est constituée par des fines fibrilles qui relient le bord du chapeau à la partie supérieure du pied, telle une toile d’araignée. Lorsque le champignon se développe, cette cortine se déchire et adhère au pied tel un anneau. Cette cortine est souvent persistante et avec l’âge se colore de brun-rouille, de la couleur des spores qui s’y collent.

Chapeau de couleur variable et souvent vive, selon les espèces. Il peut atteindre 25 cm., et parfois plus, chez le Cortinaire remarquable.

Lamelles adnées, parfois échancrées à l’insertion sur le pied. Elles sont de couleurs variées, selon les espèces, elles se couvrent avec l’âge d’une poussière de spores brun-rouille.

Pied de forme et de couleur variables, avec des traces de cortine vers le sommet.

Chair souvent blanchâtre pouvant se teinter de brun, de jaune ou de rouge, mais également jaune-roussâtre ou violacé, selon les espèces. L’odeur est également variable, légère odeur de rave chez le mortel Cortinaire des montagnes.

Spores brun-rouille, elles adhérent souvent à la cortine ou au pied.

Attention: il faut rejeter impérativement tous les Cortinaires à chair jaune, orange ou rouge.

45314494_p

Cortinaire blanc-violet - Cortinarius alboviolaceus

Noms communs: Cortinaire violacé, Pied lilas

Comestible sans intérêt

A rejeter

gb Pearly webcap de Weissvioletter dickfuss es Cortinario blanco-violaceo it ?

Cortinaire_blanc_violet2 Cortinaire_blanc_violet5 Cortinaire_blanc_violet6

cliquez sur les photos pour les agrandir

Cortinaire_blanc_violet4

Chapeau: 3 à 12 cm., lilas à bleu pâle, a tendance à s'éclaircir avec l’âge. Campanulé puis convexe avec une large bosse centrale, assez charnu surtout vers le centre, soyeux, sec.

Lamelles: gris-lilas puis brun-rouille, adnées, échancrées à l’insertion, peu serrées, arête dentelée.

Pied: 6 à 12 cm., blanc-violet mais palissant avec l’âge. Souvent renflé vers la base, plein, parfois tordu, couvert de fibrilles soyeuses dans la jeunesse. Cortine blanche se teintant de rouille par le dépôt de spores.

Chair: blanche souvent teintée de lilas surtout dans le haut du pied, tendre, épaisse au centre du chapeau. Odeur presque nulle, saveur douce.

Spores: brun-rouille.

Habitat: de Juin à Novembre dans les bois de feuillus où il aime le voisinage des chênes. Commun.

Observations: c’est un comestible sans grand intérêt car sans saveur, bien que connu et estimé dans certaines régions. C’est le plus commun des Cortinaires.

sens_interdit

Cortinaire à collier - Cortinarius collinitus

Noms communs: Cortinaire visqueux, Cortinaire à bracelets, Cortinaire gluant

A rejeter

 gb Blue-girdled webcap de Blaustielliger Schleimfuss es ? it ?

 Cort_collier Cortinaire___colliers4 Cortinaire___colliers3

cliquez sur les photos pour les agrandir

Cortinaire___colliers5

Chapeau: 3 à 10 cm., orangé à brun-orangé, entièrement couvert d’une couche gélatineuse et visqueuse. Hémisphérique, convexe puis étalé. Marge lisse.

Lamelles: blanchâtre-violacée puis brun-rouille à la maturation des spores. Adnées, décurrentes par un filet, assez serrées.

Pied: 4 à 12 cm., blanchâtre parfois nuancé de violacé. D’abord entièrement visqueux-floconneux, puis cette viscosité se transforme en anneaux concentriques visqueux brun-lilas, séparés par des crevasses. Cylindrique, allongé, atténué vers la base, plein, raide, ferme. Traces de cortine.

Chair: blanchâtre à jaunâtre, parfois teintée de brunâtre et même de violacée vers le sommet du pied. Odeur nulle, saveur douceâtre.

Spores: brun-rouille.

Habitat: Eté-Automne dans les bois de conifères et de feuillus. Assez commun.

Observations: c’est un champignon médiocre et insipide qui ne mérite pas d’être consommé, de plus il ressemble au Cortinaire trivial (suspect), qui comme lui a un pied garni de colliers annulaires

 

 45314494_p

Cortinaire élevé - Cortinarius/Myxacium elatior

Comestible médiocre

gb  de  es Arrugo it ?

Cortinaire__lev_5

cliquez sur les photos pour les agrandir

Cortinaire__lev_4

Chapeau: 4 à 12 cm., jaune-ocre souvent nuancé de violet, hémisphérique puis campanulé et enfin étalé avec un mamelon central. Cuticule très visqueuse, brillante. Margefortement ridée, cannelée.

Lamelles: beige-brun devenant brun-rouille avec l’âge, adnées, échancrées, peu serrées, larges.

Pied: 8 à 15 cm., parfois plus, blanchâtre souvent teinté de violet, strié vers le sommet. Long, robuste, renflé en son milieu, fortement atténué et radicant à la base. Très visqueux même par temps sec, traces de cortine fugace disparaissant avec l’âge.

Chair: blanchâtre à crème, brunâtre sous la cuticule du chapeau et aux blessures. Odeur presque nulle, saveur douce.

Spores: brun-rouille.

Habitat: de Juin à Novembre dans les bois de feuillus, avec une préférence pour les hêtres. Rare sous les conifères. Assez commun.

Observations: c’est un comestible médiocre, dont la viscosité du chapeau et du pied n’engage guère à la consommation. On l’identifie facilement grâce à son chapeau dont la marge est fortement ridée, à sa viscosité même par temps sec , à son pied élancé et fortement radicant.

 

 Squelette

Cortinaire des montagnes - Cortinarius orellanus

Noms communs: Cortinaire couleur de rocou, Cortinaire montagnard

Mortel

 gb Fool's webcap de Orangefuchsiger Raukopf es Cortinario asesino it Cortinario orellano

 Cortinaire_des_montagnes1 Cortinaire_des_montagnes2 untitled

cliquez sur les photos pour les agrandir

untitled2

Chapeau: 2 à 8 cm., rouge-orangé à brun-roux. Campanulé, convexe puis étalé, mamelonné-bossu au centre, soyeux, fibrilleux, sec. Margemince et enroulée dans le jeune âge puis se déployant.

Lamelles: d’abord jaunâtres à jaune-orangé puis brun-rouille. Adnées, espacées, épaisses.

Pied:4 à 8 cm., jaune-roux, plus clair que le chapeau, orné de fines fibrilles rougeâtres. Assez cylindrique mais aminci et un peu courbe vers la base qui se termine souvent en pointe. Compact, plein, légères traces de cortine vers le sommet.

Chair: jaunâtre, rouille sous la cuticule du chapeau, tendre. Odeur faible de rave, saveur acidulée.

Spores: brun-rouille.

Habitat: de Juin à Novembre dans les bois de feuillus, sur terrain siliceux, rare sous les conifères.Malgré son nom on le rencontre également en plaine. Assez rare.

Observations: c’est un champignon mortel, les premiers symptômes de l’intoxication n’apparaissent que très tardivement , jusqu’à une quinzaine de jours après l’ingestion, ce qui rend le diagnostic très difficile. (Voir intoxications paraphalloïdiennes). Afin d’éviter une confusion qui risque d’être fatale, il est impératif de rejeter tous les Cortinaires à chair jaune, orange et rouge.

sens_interdit

Cortinaire à odeur de bouc - Cortinarius traganus

Nom commun: Cortinaire puant

Inconsommable

 gb Gassy webcap de Lila dickfuss es ? it ?

 Cortinaire___odeur_de_bouc3 Cortinaire___odeur_de_bouc4 Cortinaire___odeur_de_bouc7

cliquez sur les photos pour les agrandir

Cortinaire___odeur_de_bouc6

Chapeau: 4 à 8 cm., d’abord lilas pâle puis beige-violet, couvert d’un voile blanc, soyeux, se tachant de jaune. Hémisphérique, convexe puis étalé. Marge souvent ornée de résidus de cortine.

Lamelles: beige-jaunâtre puis brun-rouille à maturité, assez espacées, échancrées.

Pied: 5 à 12 cm., lilas, garni d’un revêtement blanc et soyeux, avec l’âge il a tendance à brunir vers la base. Épais, mou, bulbeux. Traces de cortine lilas.

Chair: jaunâtre dans le chapeau, rouille et marbrée dans le pied. Molle, paraissant humide au toucher. Odeur forte et repoussante de bouc et de corne brulée. Saveur légèrement amère.

Spores: brun-rouille.

Habitat: Eté-Automne dans les bois de conifères, surtout sous les sapins, en plaine et en montagne, plus rare sous les feuillus. Assez commun dans certaines régions.

Observations: c’est un champignon inconsommable de par son odeur insupportable qui rend son identification aisée.

 

45314494_p45314494_p

Cortinaire remarquable - Cortinarius praestans

Noms communs: Cortinaire de Berkeley, Cortinaire majestueux

Bon comestible

 gb Goliath webcap de Scheiereule es Cortinario grande it Occhio di bue

 Cortinaire_R

cliquez sur les photos pour les agrandir

Corti_RR

Chapeau: 10 à 30 cm., parfois plus. Brun-roux à brun-chocolat avec des nuances violacées. Très charnu, parfois énorme. Hémisphérique puis convexe et enfin étalé, relié dans le jeune âge au pied par une cortine blanchâtre-violacée semblable à une toile d’araignée. La marge est enroulée puis s’étale, à maturité elle est striée à ridée. La cuticule est visqueuse par temps humide et souvent ornée de résidus de cortine formant des plaques floconneuses blanc-lilas.

Lamelles: blanchâtres à lilas-pâle puis brun-rouille à maturité, adnées, assez espacées et larges.

Pied: 10 à 25 cm., blanchâtre nuancé de violet-pâle vers le sommet. Traces de cortine blanc-violet devenant ocre-roux à la maturation des spores. Plein, robuste, trapu, renflé à la base, s’allonge avec l’âge.

Chair: blanche teintée de violet, épaisse, ferme, dure, très compacte. Odeur agréable et légèrement fruitée, saveur douceâtre.

Spores: brun-rouille.

Habitat: Été-Automne dans les bois de feuillus avec une préférence pour les hêtres et les sols calcaires, parfois en groupes. Très rare sous les conifères. Peu commun.

Observations: c’est un bon comestible, très charnu et un des plus gros champignons de nos forêts. Il est facilement identifiable grâce surtout à sa grande taille et c’est toujours un plaisir de le rencontrer, malheureusement il est assez rare.

 

Connaissez-vous "Passion Champignons", le livre de Mycologia34?

VOIR >> Le Livre 2017

 

.