Connaissez-vous "Passion Champignons", le livre de Mycologia34?

VOIR >> Le Livre 2017

Généralités

Les Gyromitres sont très facilement identifiables grâce à leur chapeau brun à aspect de cervelle (cérébriforme) et à leur pied blanchâtre et creux. Ce sont des champignons sous haute surveillance depuis un certain temps déjà. En effet ils peuvent provoquer des intoxications très graves, voire mortelles quand ils sont consommés crus, mal cuits, en grande quantité ou à des repas rapprochés. Longtemps on a cru que la dessiccation, la lyophilisation ou une cuisson prolongée éliminait la gyromitrine, cette toxine responsable des intoxications. Il n’en est rien, certes une partie de cette toxine volatile est évacuée, mais il en persiste qui se transforme en méthylhydrazine un composé toxique pour le système nerveux et pour le foie et de surcroît cancérigène. Et plus surprenant encore ce méthylhydrazine est utilisé dans la propulsion spatiale.

Leur toxicité a été démontrée en 1984 par le Pr. Claude Andary de la Faculté de Pharmacie de Montpellier. Les Gyromitres ont été interdits à la vente en France par décret .(Journal Officiel du 11/10/1991)

En cas de consommations importantes ou répétées, des troubles hépatiques et neurologiques peuvent survenir très rapidement et entrainer la mort.

Beaucoup d’ouvrages mycologiques même assez récents donnent les Gyromitres comme comestibles après dessiccation ou cuisson mais des études en cours nous apprennent qu’il est impératif d’en déconseiller la consommation.

Les Gyromitres peuvent être confondus avec les Morilles (excellentes), voir photo ci-dessous.

Gyromitres_et_morille17

Morille commune - Gyromitre comestible (malgré son nom il est toxique) - Gyromitre géant

squelettes_13

Gyromitre comestible - Gyromitre esculenta

Noms communs: Fausse morille, Moricaude; cervelot

Vénéneux

gb False morel de Frühlingslorchel es Falsa spugnola  it Bonete

Gyromitre13 Gyromitre4 Gyromitre3

cliquez sur les photos pour les agrandir

Gyromitre5

Chapeau: 3 à 8 cm., de diamètre, brun à brun-rougeâtre ou brun-noirâtre. Il à l’aspect d’une cervelle (cérébriforme) bosselée et difforme. La marge plus pâle est soudée par endroits au pied. il est creux et sa paroi interne est blanchâtre à crème.

Pied: 2 à 6 cm., pour un diamètre de 20 à 40 mm., blanc-crème devenant roussâtre avec l’âge. Trapu, ridé à sillonné, bosselé, souvent comprimé et atténué vers la base. Lacuneux, creux, communiquant avec la cavité du chapeau.

Chair: blanchâtre et mince, ayant l’aspect et la consistance de la cire. Odeur douce rappelant celle du savon, saveur légère et agréable.

Spores: jaunâtres.

Habitat: du Printemps au début de l’Eté dans les endroits sablonneux des forêts de conifères, les friches, les bruyères, souvent en montagne. Assez commun dans certaines régions.

Observations: malgré son nom c’est un champignon vénéneux et mortel dans les cas graves. Il fut longtemps consommé après dessiccation, mais cette dernière n’enlève qu’une partie de la toxine (gyromitrine) qu’il contient et une consommation répétée peut avoir des conséquences très graves. Il est à rejeter absolument.

 

Connaissez-vous "Passion Champignons", le livre de Mycologia34?

VOIR >> Le Livre 2017