Connaissez-vous "Passion Champignons", le livre de Mycologia34?

VOIR >> Le Livre 2017

 

Généralités

C’est un vaste groupe d’environ 350 espèces dont le chapeau est généralement vivement coloré, il partage avec les Lactaires le fait d’avoir une chair granuleuse qui casse comme un bâtonnet de craie ou un morceau de sucre, mais ne laisse pas écouler de lait (latex). Les Russules sont assez méconnues des mycologues amateurs, pourtant aucune d’elles n’est toxique. Un grand nombre est inconsommable en raison de son âcreté, de son amertume, de son goût poivré ou de son odeur désagréable. Certaines sont de bons ou d’excellents comestibles. C’est un groupe relativement facile à identifier grâce à l’aspect trapu du champignon, à sa chair granuleuse, à son pied généralement blanc et aux couleurs vives de son chapeau. Mais comme les Psalliotes il est très difficile de les différencier entre elles, dans le cas d’un doute, les russules n’étant pas toxiques, il suffira d’en mâcher un petit morceau: si la chair est âcre on le rejette, si la chair est douce et le reste vous pouvez la consommer sans danger. Il est évident que ce « truc» n’est à utiliser que lorsque le champignon est identifié comme étant une Russule.

Chapeau non séparable du pied. D’abord globuleux ou convexe puis étalé, très souvent déprimé, rarement mamelonné. De couleurs vives et souvent variées pour la même espèce. Souvent de grande taille, jusqu’à 20 cm., pour certaines espèces. La marge peut être lisse, striée, cannelée.

Lamelles blanc-crème à blanc-jaunâtre, avec parfois l’arête jaune. Adnées à libres, serrées.

Pied blanchâtre, teinté selon les espèces de jaune, de violacé, de brun, de rose ou même de rouge. Assez court, ferme, plein.

Chair blanche à jaunâtre, ne laissant pas écouler de lait. Granuleuse, cassante comme de la craie, tendre ou ferme. Odeur souvent insignifiante ou nulle, très désagréable chez la Russule fétide.

Spores blanc-crème à ocre-jaunâtre.

Habitat terricole, dans les forêts de feuillus et de conifères, les broussailles, souvent du Printemps à l’Automne.

Attention confusion possible entre la Russule verdoyante (excellente) et l’Amanite phalloïde (mortelle). Voir Tableau Comparatif VIII

45314494_p 45314494_p

Russule charbonnière - Russula cyanoxantha

Noms communs: Charbonnier, russule bleu et jaune, Bise violette, Colombine verte

Bon comestible

 gb Charcoal burner de Frauentäubling es Carbonero it Colombina maggiore

Russule_charbonni_re8 Russule_charbonni_re5 Charbonni_re

cliquez sur les photos pour les agrandir

Charbonni_re1

Chapeau: 5 à 15 cm., de couleur très variable selon l’habitat et l’exposition: du lilas au bleu-noir en passant par le gris-violet, du vert pâle au vert foncé, parfois brunâtre ou bleuâtre. Il peut être taché de jaunâtre ou de rosâtre. Globuleux puis convexe et enfin étalé et un peu déprimé. Charnu, ferme, un peu élastique. Marge enroulée dans le jeune âge.

Lamelles: blanc-crème, adnées, serrées, larges, épaisses, souvent fourchues, lardacées, ne se brisant pas sous la pression des doigts.

Pied: 4 à 8 cm., blanchâtre, légèrement teinté de violet. Cylindrique, assez court, charnu, ferme, plein puis farci, un peu rugueux. Cassant net comme un morceau de craie.

Chair: blanche, violacée sous la cuticule du chapeau. Ferme, compacte, un peu élastique dans le chapeau, granuleuse dans le pied. Elle a tendance à devenir lentement grisâtre à l’air. Odeur légère, saveur douce parfois légèrement piquante.

Spores: blanches.

Habitat: Été-Automne dans les forêts de feuillus et de conifères. Commune.

Observations: c’est un bon comestible, connu et populaire car commun et poussant partout, sous les feuillus et les conifères, il est très estimé dans certaines régions. Elle se reconnait parmi les autres Russules malgré ses couleurs variables, à son chapeau élastique et surtout à ses lamelles dites “lardacées”, c’est à dire donnant une impression de gras au toucher, caractère qui lui est propre.

45314494_p 45314494_p

Russule comestible - Russula vesca

Nom commun: Russule de Printemps

Bon comestible

 gb Bare-toothed brittlegill de Fleischroter speise-Täubling es Rusula comestible it Colombina edule

Russule_comestible3 Russule_comestible10 Russule_comestible2

cliquez sur les photos pour les agrandir

Russule_comestible11

Chapeau: 5 à 10 cm., rose-rougeâtre à brun-rosâtre, souvent taché de jaune, plus foncé au centre. Globuleux, convexe puis étalé, se déprimant légèrement. Lisse, visqueux par temps humide, charnu, ferme. La cuticule est facilement séparable, en partie, du chapeau et se rétracte avec l’âge laissant apparaître les extrémités des lamelles. Marge brièvement cannelée.

Lamelles: blanc-crème, souvent tachées de rouille avec l’âge. Adnées, serrées, larges, fragiles, souvent fourchues;

Pied: 3 à 8 cm., blanchâtre avec des marques brunâtres. Cylindrique, atténué vers la base, lisse devenant rugueux dans la vieillesse. Ferme, plein puis spongieux.

Chair: blanchâtre, rosâtre sous la cuticule du chapeau, se tachant souvent de jaune ou de rouille surtout vers la base du pied. Compacte et granuleuse surtout dans le pied qui casse net comme un morceau de craie. Odeur faible, presque nulle, saveur agréable de noisette.

Spores: blanches.

Habitat: Printemps à Automne dans les forêts de feuillus, avec une préférence pour les chênes et à moindre degré pour les hêtres et les charmes. Rare sous les conifères. Assez commune.

Observations: c’est un bon comestible qui a l’avantage d’être précoce. On peut la rencontrer dès le début du mois de Mai . On peut la confondre avec la Russule charbonnière (bonne) qui s’en distingue par son chapeau assez élastique et ses lamelles lardacées et non fragiles.

45314494_p45314494_p

Russule couleur de belette - Russula mustelina

Bon comestible

 gb Weasel mushroom de Wiesel-Täubling es Seta comadreja it Colombina donnola

Russule_couleur_de_belette8 Rus_belette1 Russule_couleur_de_belette3

cliquez sur les photos pour les agrandir

Russule_couleur_de_belette1

Chapeau: 6 à 15 cm., brun à ocre-roux, souvent en partie enterré. Globuleux, hémisphérique puis légèrement déprimé au centre. Lisse, brillant et visqueux par temps humide. Marge enroulée dans la jeunesse se déployant par la suite.

Lamelles: blanc-jaunâtre se tachant de rouille avec l’âge. Adnées, très serrées, très fragiles, avec de nombreuses lamellules.

Pied: 4 à 10 cm., pour un diamètre de 20 à 40 mm., blanc , brunissant avec l’âge. Cylindrique, parfois ventru, ferme, plein, se creusant de petites cavités. Cassant net comme un morceau de craie.

Chair: blanche se teintant parfois de jaune ou d’ocre. très ferme, épaisse, fragile dans le chapeau, granuleuse dans le pied. Odeur faible, saveur douce de noix.

Spores: crème.

Habitat: Été-Automne, en montagne sous les conifères, avec une préférence pour les épicéas, plus rarement sous les feuillus. Commune en montagne.

Observations: c’est un bon comestible, massif et compact, qu’on rencontre en moyenne montagne. La forme et la couleur de son chapeau nous font souvent croire être en présence d’un cèpe. On la reconnait facilement grâce à sa grande taille, à sa couleur et à son habitat.

sens_interdit

Russule couleur de sardoine - Russula sardonia

Noms communs: Russule sardoine, Russule âcre

Inconsommable

 gb Primrosse brittlegill de Zitronblättriger Taubling es Rusula acre it Colombina pepata

Russule_couleur_de_sardoine1 Russule_couleur_de_sardoine5 Russule_couleur_de_sardoine2

cliquez sur les photos pour les agrandir

Russule_couleur_de_sardoine4

Chapeau: 4 à 10 cm., de couleur variable: du violet au pourpre ou au rouge-brunâtre, parfois partiellement jaunâtre ou verdâtre. Convexe puis étalé, un peu déprimé, parfois légèrement mamelonné. Épais, dur, fragile, lisse, brillant par temps humide. Marge enroulée, se déroulant avec l’âge. Cuticule difficilement séparable du chapeau.

Lamelles: jaunâtres devenant ocre avec l’âge. Adnées, serrées, étroites, souvent fourchues.

Pied: 3 à 8 cm., blanchâtre nuancé de violet ou de rose-gris, poudré de blanc dans la partie supérieure. Cylindrique, atténué à la base, dur, ferme, cassant net.

Chair: blanche à jaunâtre, ferme puis molle. Odeur légèrement fruitée, saveur très âcre.

Spores: crème.

Habitat: Eté-Automne dans les forêts de conifères, a une préférence pour les pins. Commune.

Observation: c’est un champignon non consommable en raison de son âcreté.

45314494_p  45314494_p 45314494_p

Russule dorée - Russula aurata ou aurea

Nom commun: Russule rouge-jaune

Excellente

 gb Gilded brittlegill de Goldtäubling es Rusula dorada it Colombina dorata

Russule_dor_e1 Russule_dor_e12 Russule_dor_e4

cliquez sur les photos pour les agrandir

Russule_dor_e2

Chapeau: 4 à 8 cm., rouge à rouge-orangée ou rouge-cuir avec des zones jaune-or à jaune-citron. Convexe puis étalé et légèrement déprimé. Lisse, brillant et visqueux par temps humide. Marge finement cannelée et plus ou moins ondulée chez les spécimens âgés.

Lamelles: blanc-crème avec l’arête jaune-or. Adnées à libres, assez serrées, reliées entre elles par des veines. Devenant très fragiles avec l’âge.

Pied: 3 à 8 cm., blanc, partiellement ou totalement teinté de jaune-pâle, jaunâtre à la base. Cylindrique, parfois un peu irrégulier, dur et ferme, cassant, plein puis spongieux.

Chair: blanche, jaunâtre sous la cuticule du chapeau. Tendre mais ferme, fragile dans le chapeau, granuleuse dans le pied. Odeur très légère, saveur douce.

Spores: ocre.

Habitat: fin du Printemps-début de l’Automne dans les forêts humides de feuillus. Assez rare.

Observations: c’est un excellent comestible à transporter avec précaution car très fragile, il ne supporte pas une cuisson prolongée et se prête à être poêlé à feu vif. On peut la confondre avec la Russule émétique (non consommable) mais elle s’en distingue, entre autres, par sa saveur douce et ses lamelles et son pied jaunâtr

 

sens_interdit

Russule émétique - Russula emetica

Nom commun: Colombette rouge, Poivrou

Inconsommable

 gb The sickener de Kirschroter Täubling es Rusula vomitiva it Colombina rossa

Russule__m_tique8 Russule__m_tique4 Russule__m_tique17

cliquez sur les photos pour les agrandir

Russule__m_tique6

Chapeau: 4 à 10 cm., rouge-sang à vermillon, se décolorant souvent, pouvant devenir blanchâtre avec des plages rosées. Convexe puis étalé et déprimé au centre. Lisse, brillant et visqueux par temps humide. Cuticule facilement séparable de la chair. Marge souvent ondulée et légèrement cannelée chez les exemplaires âgées.

Lamelles: blanches avec souvent des reflets jaunâtres avec l’âge. Assez espacées, adnées à libres.

Pied: 4 à 8 cm., parfois teinté de rose, surtout vers la base. Cylindrique, assez élancé, plein, farci puis creux, cassant, fragile avec l’âge.

Chair: blanche, rose sous la cuticule du chapeau. Aqueuse, compacte, fragile dans le chapeau, granuleuse et cassante dans le pied. Odeur agréable de noix de coco, saveur très âcre.

Spores: blanchâtres.

Habitat: Eté-Automne, forêts de feuillus et de conifères, sur terrain acide et silicieux. Commune.

Observations: il est impossible de la consommer tant sa chair est âcre. On peut la confondre avec d’autres Russules âcres mais également la Russule dorée (excellente) qui s’en différencie par son chapeau rouge-orangé avec des zones jaunes et sa saveur douce.

sens_interdit

Russule fétide - Russula foetens

Nom commun: Russule cannelée

Inconsommable

 gb Stinking brittlegill de Stincktäubling es Rusula fetida it Colombina fetida

Russule_f_tide9 Russule_f_tide6 Russule_f_tide8

cliquez sur les photos pour les agrandir

1

Chapeau: 6 à 20 cm., brun-roux parfois nuancé de grisâtre, plus foncé au centre. Globuleux, convexe puis étalé et souvent déprimé, visqueux, fragile. Marge entièrement et profondément cannelée, souvent fendue.

Lamelles: blanc-crème, souvent tachées de brun. Adnées à libres, assez épaisses et étroites, réunies par des veines. Elles laissent perler des gouttes de rosée par temps humide, surtout chez les exemplaires jeunes, on dit qu’elles sont larmoyantes.

Pied: 6 à 15 cm., parfois plus, pour un diamètre de 20 à 35 mm. Blanc se tachant de jaunâtre ou de brunâtre. Robuste, volumineux, plein puis creux, farci à la base d’une moelle brunâtre.

Chair: blanche puis brunâtre avec l’âge, épaisse, fragile. Odeur très désagréable, rappelant celle de cheveux ou de pneus brûlés, saveur très âcre et poivrée.

Spores: crème.

Habitat: Été-Automne en groupes dans les forêts humides de feuillus et conifères, dans les buissons, les friches, les broussailles. Commune.

Observations: elle est non consommable en raison de son âcreté et son odeur très désagréable et facilement identifiable grâce à sa grande taille, son chapeau visqueux à marge profondément cannelée, son pied creux, farci de moelle brune à la base.

45314494_p

Russule feuille morte - Russula xerampelina

Nom commun: Russule à pied rouge, Bise rouge, Russule xérampéline

Comestible moyen

 gb Crab brittlegill de Heringstäubling es Rusula vinosa it ?

Russule_feuille_morte4

Chapeau: 4 à 12 cm., rouge-carmin à pourpre- noir, plus foncé au centre, parfois taché de brunâtre. Convexe puis étalé parfois légèrement déprimé, lisse, un peu visqueux par temps humide. Cuticule à peine séparable de la chair. Marge tardivement cannelée

Lamelles: crème devenant ocre-pâle, adnées à libres, assez serrées, épaisses et fourchues.

Pied: 4 à 10 cm., pour un diamètre de 10 à 30 mm. Blanchâtre à rose-rougeâtre, se teintant de brunâtre au toucher, surtout vers la base. Cylindrique, charnu, dur, plein, cassant, devenant spongieux et élastique avec l’âge.

Chair: blanche, jaunissant à l’air ou au frottement, pourpre sous la cuticule du chapeau. Épaisse, compacte, ferme. Odeur caractéristique de crustacés cuits ou pas frais, saveur douce de noisettes.

Spores: crème.

Habitat: Eté-Automne dans les forêts de conifères avec une préférence pour les pins et les épicéas, en plaine comme en montagne. Commune.

Observations: c’est un comestible estimé par certains mycophages, son odeur de crustacés parfois désagréable disparaît en grande partie à la cuisson. Cette Russule comporte un grand nombre d’espèces de forme, de couleur, d’habitat différents, mais elles ont toutes en commun l’odeur de crustacés cuits ou pas frais et le brunissement du pied au toucher

45314494_p 45314494_p

Russule jaune - Russula lutea ou claroflava

Nom commun: Russule caméléon, Russule fruitée

Bon comestible

 gb Yellow swamp brittlegill de Weicher Dottertäubling es Rusula amarilla it Colombina gialla

54505029_p

Chapeau: 2 à 6 cm., généralement jaune-doré à jaune-œuf plus ou moins soutenu, parfois entièrement ou partiellement orangé ou rosâtre, plus clair au centre. Convexe puis étalé et déprimé, grêle, fragile, brillant et visqueux par temps humide. Cuticule entièrement séparable de la chair.

Lamelles: crème devenant jaune-orangé avec l’âge. Adnées à libres, assez serrées, fragiles, minces, régulières, réunies par de petites veines.

Pied: 2 à 6 cm., blanc, cylindrique parfois renflé à la base, grêle, fragile, tendre.

Chair: blanche, fine, fragile. Odeur d’abord imperceptible puis fruitée de mirabelles et d’abricots, saveur douce.

Spores: jaunes.

Habitat: Été-Automne, dans les forêts de conifères et de feuillus. Commune.

Observations: c’est un comestible de bonne qualité, malheureusement trop peu charnu et très fragile, à manier avec précaution, de plus il ne supporte pas de cuisson prolongée. Elle est facilement identifiable grâce à sa petite taille et à ses lamelles jaunes, malgré les couleurs variées de son chapeau.

45314494_p

Russule jolie - Russula lepida ou rosea

Noms communs: Cul rouge, Rouget

Comestible médiocre

 gb Rosy brittlegill de Harter Zinnobertäuling es Rusula gracila it Colombina rossa dolce

Russule_jolie5 Russule_jolie7 Russule_jolie4

cliquez sur les photos pour les agrandir

Russule_jolie3

Chapeau: 4 à 10 cm.,, rouge, souvent décoloré au centre, il peut déteindre pour devenir blanc-jaunâtre tout en gardant quelques zones rouges. Hémisphérique puis convexe et enfin étalé, parfois faiblement déprimé. Charnu, très dur, sec, mat, souvent crevassé. Cuticule non séparable de la chair.

Lamelles: blanc-crème avec l’arête rose. Adnées à libres, serrées surtout chez les exemplaires jeunes, fragiles, assez épaisses, fourchues.

Pied: 3 à 8 cm., blanc souvent teinté de rose ou de rouge. Cylindrique, dur, cassant, un peu rugueux.

Chair: blanche, compacte, très dure mais fragile, granuleuse. Odeur de bois fraîchement coupé, saveur d’abord douce puis de résineux, de menthol.

Spores: blanc-crème.

Habitat: Eté-Automne dans les forêts de conifères et de feuillus, avec une préférence pour les hêtres. Commune.

Observations: c’est un piètre comestible, en plus de sa saveur désagréable il dégage une odeur de lessive à la cuisson. On peut la conserver au vinaigre après l’avoir fait blanchir. Elle est assez facilement identifiable grâce à sa couleur et à la dureté de son chapeau.

sens_interdit

Russule noircissante - Russula nigricans

 gb Blackening brittlegill de Schwartztäubling es Rusula ennegrecida it Colombina annerita

Russule_noircissante7

Chapeau: 5 à 20 cm., blanchâtre puis grisâtre à gris-brun et finalement noir. Convexe puis étalé et déprimé, parfois même en large entonnoir. De grande taille, volumineux, compact, parfois irrégulier et craquelé, un peu velouté par temps sec. Marge lisse, enroulée puis incurvée, elle reste blanchâtre plus longtemps que le restant du chapeau.

Lamelles: d’abord blanchâtres à jaunâtres, puis rouge-brunâtre et enfin noires. Adnées, très espacées avec de nombreuses lamellules. Épaisses, larges, très fragiles.

Pied: 3 à 8 cm., pour un diamètre de 10 à 40 mm., blanchâtre puis gris-brun et enfin noirâtre. Il noircit souvent avant le chapeau. Court, gros, puissant, dur, plein puis farci de moelle.

Chair: blanchâtre devenant rouge sang puis noire aux blessures ou à la coupure, dure, très fragile. Odeur légèrement fruitée, saveur assez douce un peu âcre ou épicée.

Spores: blanches.

Habitat: Été-Automne dans les forêts de feuillus avec une préférence pour les chênes, mais également sous les conifères. Commune.

Observations: c’est un champignon à rejeter, qu’on identifie facilement grâce à sa grande taille, à sa couleur noirâtre et à ses lamelles très espacées. Cette Russule a la particularité d’être presque imputrescible et il n’est pas rare de la rencontrer au Printemps, séchée et comme momifiée.

45314494_p  45314494_p 45314494_p

Russule verdoyante - Russula virescens

Noms communs: Russule verdâtre, Palomet, Bise-verte, Verdet, Palombette, Cul-vert, Bise de curé

Excellente

 gb Greencracked brittlegill de Gefelderter Grüntäubling es Seta de cura it Colombina verde

Russule_verdoyante13 Russule_verdoyante12 Russule_verdoyante4

cliquez sur les photos pour les agrandir

Russule_verdoyante14

Chapeau: 5 à 12 cm., blanc-verdâtre à gris-verdâtre. A maturité la cuticule se craquelle et forme de nombreuses plaques vert-amande à gris-vert, entre ces plaques, appelées aréoles, on voit apparaître la chair blanche. Hémisphérique puis convexe et enfin étalé, parfois légèrement déprimé. Charnu, ferme, parfois irrégulier et bosselé. Marge ondulée, parfois irrégulière et lobée, souvent cannelée et déchirée chez les exemplaires âgés.

Lamelles: blanc-crème avec souvent un léger reflet crème-rose, elles se tachent de brun-rougeâtre avec l’âge. Libres, serrées, épaisses, fourchues, fragiles.

Pied: 4 à 8 cm., pour un diamètre de15 à 35 mm., blanc, souvent taché de brun, farineux vers le haut. Cylindrique, assez court et trapu, dur, compact, cassant net, devenant spongieux avec l’âge.

Chair: blanche, verdâtre sous la cuticule du chapeau. Ferme, épaisse, tendre et croquante, granuleuse particulièrement dans le pied. Odeur faible mais agréable, saveur douce de noisettes.

Spores: blanchâtres.

Habitat: fin du Printemps-Automne, dans les endroits clairs des forêts de feuillus, dans les clairières, aux lisières, au bord des chemins forestiers, sur terrains acides. Assez commune.

Observations: c’est un excellent comestible, la meilleure des Russules. On l’identifie facilement grâce à son chapeau aréolé et verdâtre, son pied et ses lamelles blanches. On peut la confondre avec l’Amanite phalloïde (mortelle), voir Tableau Comparatif VIII

 

Connaissez-vous "Passion Champignons", le livre de Mycologia34?

VOIR >> Le Livre 2017