Connaissez-vous "Passion Champignons", le livre de Mycologia34?

VOIR >> Le Livre 2017

 

Généralités

Cette famille peut se diviser en 2 groupes: les petites et les grandes Lépiotes (macrolepiota). C’est parmi les petites Lépiotes qu’on trouve les espèces vénéneuses et mortelles et il est souvent difficile de les différencier entre elles. Il est donc impératif de ne jamais cueillir des Lépiotes dont la taille à maturité est inférieure à 10 cm, elles sont toutes vénéneuses, voire mortelles.

Parmi les grandes Lépiotes on trouve d’excellents comestibles comme la Lépiote élevée, la Lépiote déguenillée, la Lépiote pudique, etc.

Chapeau séparable du pied, très souvent couvert d’écailles ou de squames lui donnant un aspect pelucheux. Il est fortement mamelonné chez la plupart des espèces et peut atteindre de grandes dimensions.

Lamelles blanches à crème, serrées, libres, souvent même franchement écartées du pied, arête parfois floconneuse ou crénelée.

Pied grêle, court, avec un anneau réduit et très fragile chez les petites Lépiotes.

Très long, cylindrique se terminant souvent par un bulbe et muni d’un anneau parfois coulissant chez les grandes Lépiotes.

Il est souvent pelucheux ou floconneux.

L_piote__lev_e11

Anneau coulissant chez les Macrolépiotas

Chair blanche, mince et fragile ou épaisse, selon les espèces.

Spores blanches;

Habitat terricole, dans les forêts de feuillus et de conifères, les près, les jachères, les jardins, les clairières, les haies, les vergers, etc.

Ne cueillez jamais de Lépiotes dont la taille est inférieure à 10 cm

Squelette

Lépiote brunâtre - Lepiota helveola/Josserandii

Nom commun: Lépiote brune

Mortelle

 gb Deadly dappering de ? es Lepiota mortal it ?

L_piote_brun_tre L_piote_brune6 L_piote_brun_tre1

cliquez sur les photos pour les agrandir

L_piote_brune3

Chapeau: 2 à 6 cm., cuticule d’abord uniformément brunâtre, se déchirant en petites écailles pelucheuses, mais restant unie au centre, devenant rose-rougeâtre au toucher. Convexe puis étalé, souvent mamelonné. Marge rapidement fissurée.

Lamelles: blanchâtres puis crème, libres, parfois franchement écartées du pied, serrées, larges.

Pied: 2 à 5 cm., brunâtre de la couleur du chapeau, grêle, creux, soyeux, légèrement moucheté vers la base qui n’est jamais bulbeuse. Anneau éphémère vers le milieu du pied et peu visible.

Chair: blanche devenant rose à l’air, mince. Odeur faible mais agréable et fruitée.

Spores: blanches.

Habitat: Eté-Automne, dans l’herbe des clairières des forêts de feuillus, les talus, les haies, les prés, les jachères, les jardins, les parcs, les terrains retournés, etc. Heureusement assez rare.

Observations: c’est un champignon mortel, quelques décès lui ont été imputés en France. Les symptômes sont proches de ceux provoqués par les Amanites mortelles. Ces petites Lépiotes dont la chair vire au rose sont toutes très dangereuses et il est souvent très difficile de les différencier entre elles. Heureusement elles se différencient aisément des grandes Lépiotes comestibles. Il ne faut jamais cueillir des Lépiotes dont la taille est inférieure à 10 cm. et dont le chapeau se teinte de rougeâtre, de lilas ou même de noir.

squelettes_13

Lépiote à crête - Lepiota cristata

Noms communs: Lépiote crêtée, Lépiote puante, Lépiote crêpue

Vénéneuse

gb Stinking dappering de Stink-Schirmling es Lepiota maloliente it Falza mazza di tamburo

L_piote___cr_te L_piote___cr_te1 L_piote___cr_te4

cliquez sur les photos pour les agrandir

L_piote___cr_te8

Chapeau: 2 à 5 cm., revêtement brun se déchirant en petites écailles en laissant apparaître le fond blanchâtre. Conique puis étalé, au centre le revêtement reste intact et continu, avec un mamelon assez pointu.

Lamelles: blanchâtres, ayant tendance à brunir avec l’âge. Libres, serrées, inégales, avec l’arête floconneuse.

Pied: 2 à 4 cm., pour un diamètre de 3 à 4 mm. Blanchâtre, souvent teinté de brun-roux vers la base. Grêle, soyeux, un peu luisant. Anneau blanchâtre, satiné, fragile.

Chair: blanche, très mince. Odeur très désagréable de radis, d’ail et de fruits pourris. Saveur aigre.

Spores: blanches.

Habitat: Eté-Automne, dans les sentiers et aux lisières des forêts, dans les champs, les parcs, les jachères, les jardins, les pelouses, parmi les fleurs, etc. Commune.

Observations: c’est un champignon considéré comme vénéneux, comme toutes les petites Lépiotes il est à éviter. De plus son odeur très désagréable ne donne guère envie de la consommer.

45314494_p 45314494_p 45314494_p

Lépiote déguenillée - Macrolepiota rhacodes

Noms communs: Lépiote rougissante, Coulemelle/Lépiote raboteuse

Excellente

gb Shaggy parasol de Safranshirmpilz es Apagor menor it ?

L_piote_d_guenill_e2 L_piote_d_guenill_e1 L_piote_d_guenill_e16

cliquez sur les photos pour les agrandir

_MG_7103

Chapeau: 5 à 20 cm., parfois plus, brunâtre, son revêtement, la cuticule, se déchire en larges écailles ou mèches sur un fond d’apparence laineux et fibreux. Ovoïde à conique puis étalé et presque plan, parfois bombé au centre mais jamais mamelonné.

Lamelles: blanchâtres se teintant de rougeâtre avec l’âge ou au frottement. Libres, serrées, inégales.

Pied: 8 à 15 cm., blanchâtre teinté de brun-rosâtre, rougissant aux blessures et au moindre frottement. Lisse, ferme, fibreux, creux, se terminant par un gros bulbe. Anneau épais, double, membraneux, coulissant le long du pied avec l’âge.

Chair: blanche devenant orange à rouge sang à la cassure ou aux blessures. Molle et tendre, épaisse. Odeur agréable, saveur faible mais très savoureuse.

Spores: blanches.

Habitat: Eté-Automne souvent en groupes dans les bois de conifères, plus rarement sous les feuillus.

Observations: c’est un excellent comestible dont on ne consomme que le chapeau, le pied fibreux étant trop coriace mais qui se prête cependant à être séché et réduit en poudre pour parfumer les plats. On peut la confondre avec la Lépiote élevée avec qui elle partage les mêmes qualités, elle s’en distingue par le rougissement de sa chair, son chapeau très pelucheux et jamais mamelonné et sa taille moins importante. Mais également avec Macrolepiota venenata (ou Chlorophyllum brunneum), vénéneuse qui pousse en dehors des zones boisées, mais dans des zones riches en nitrate (jardins, champs, etc), dont l'anneau est simple et non double, dont le pied se termine souvent par un bulbe énorme et dont la chair rougit plus faiblement.  

45314494_p45314494_p45314494_p

Lépiote élevée - Macrolepiota procera

Noms communs: Coulemelle, Saint Michel, Baguette de tambour, Parasol, Couamelle, Nez de chat, Couleuvrée, Potiron, Golmote, Grisotte; Chevalier bagué, Demoiselle.

Excellente

gb Parasol de Riesenschirmpilz es Matacandelas it Mazza di tamburo

L_piote__lev_e17 L_piote__lev_e14 L_piote__lev_e25

cliquez sur les photos pour les agrandir

DSC00006

Chapeau: 10 à 30 cm., parfois jusqu’à 40 cm., noisette à brun-gris avec de larges écailles plus sombres dont la taille diminue du centre vers la marge. Ovoïde-sphérique puis étalé avec un mamelon central lisse et de la couleur des écailles. Marge frangée.

Lamelles: blanchâtres se teintant de rosâtre ou de jaunâtre avec l’âge. Libres, écartées du pied, serrées, larges, arêtes brunissant au frottement.

Pied: 15 à 40 cm., blanchâtre à brun-grisâtre, moucheté de brun. Très long, élancé, bulbeux à la base, dur, fibreux, creux, couvert de mouchetures lui donnant un aspect tigré. Anneau double,ample, épais, frangé, coulissant le long du pied chez le champignon adulte, blanc dessus et brun dessous.

Chair: blanchâtre ayant tendance à rosir à l’air. Mince, molle, fragile dans le chapeau, fibreuse et coriace dans le pied. Odeur agréable mais faible, saveur très agréable de noisettes.

Spores: blanches.

Habitat: Eté-Automne dans ou en lisières des forêts de feuillus et de conifères, les clairières, les endroits herbeux, les champs, les prés, même dans les champs de céréales, a un faible pour les terrains siliceux. Commune.

Observations: c’est un excellent comestible dont on ne consomme que le chapeau, le pied étant trop coriace, mais il se prête à être séché et réduit en poudre pour parfumer les plats. Elle est très connue ce que confirme le nombre de noms communs qu’elle porte, selon les régions où on la trouve.

45314494_p  45314494_p45314494_p

Lépiote pudique - Lepiota naucina ou

Leucoagaricus leucothites

Noms communs: Brisette, Colombette, Coulemelle/Lépiote blanche

Excellente

gb Withe dappering de Rosablättriger Egerlingschirmling es Lepiota pudica it Mazza di tamburo liscia

L_piote_pudique5 L_piote_pudique6 L_piote_pudique7

Développement d'une Lépiote pudique

cliquez sur les photos pour les agrandir

L_piote_pudique14

Chapeau: 4 à 12 cm., blanc se teintant de grisâtre ou de jaunâtre. Ovoïde -globuleux, puis convexe et enfin étalé, parfois bosselé ou même déprimé. Lisse et soyeux, mat, jaunissant au grattage avec l’ongle.

Lamelles: blanc-crème devenant rosâtre-pâle avec l’âge. Libres, serrées, larges, fines.

Pied: 4 à 10 cm., blanchâtre de la couleur du chapeau, assez élancé, cylindrique, renflé à la base, fibreux, vite creux. Anneau blanc, fragile, coulissant le long du pied, souvent collé au pied ou même quasiment absent chez les exemplaires âgée.

Chair: blanche mais de couleur noisette à la base du pied et chez les exemplaires âgés. Tendre, molle, épaisse. Odeur faible et légèrement acidulée, saveur agréable.

Spores: blanches.

Habitat: du Printemps à l’Automne dans les champs, les pelouses, les pâturages, les jardins, les jachères, aux bords herbeux des chemins ou des rivières. Assez commune.

Observations: elle est excellente mais pas toujours tolérée par les estomacs délicats de plus elle est à cueillir avec grande prudence car on peut facilement la confondre avec les Amanites mortelles. Elle se distingue de ces dernières par l'absence de volve à la base du pied. Voir Tableau Comparatif IX

 

squelettes-13

Lépiote vénéneuse - Chlorophyllum brunneum

syn.: Macrolepiota rhacodes var. hortensis ou bohemica

Macrolepiota venenata

Nom commun: Lépiote des jardins

Vénéneuse

gb ? de Rötenderschirmpilz es Lepiota estrella it ?

Venenata2

cliquez sur les photos pour les agrandir

Venenata1Photos 1et 2 d'Ekaterina - RU

 Lépiote des jardins 2 André 81

photo André du 81 FR 

Chapeau: 5 à 20 cm., ovoïde, convexe puis étalé, blanchâtre à beige, couvert de squames assez appliquées brunâtres à roussâtres débordant de la marge. Centre uniforme parfois en forme de pseudo étoile.

Lamelles: libres, serrées, blanches parfois un peu grisâtres, rosissant au frottement.

Pied: 10 à 15 cm., blanchâtre à crème, rosissant au frottement, lisse, se terminant par un gros bulbe parfois énorme. Anneau simple non coulissant. Pousse souvent en touffes.

Chair: blanchâtre, puis rosâtre, brun-rougeâtre avec l'âge,tendre, épaisse, rosissant au toucher. Odeur faible, saveur douce. 

Habitat: Eté-Automne dans des milieux riches en nitrates et pesticides qu'il se complait à accumuler, jardins, champs culitivés, le long des haies, dans les zones herbeuses des dépôts d'ordures, des débris végétaux et de jardinage.

Observations: c'est un champignon qui provoques des intoxications souvent peu graves et proches de l'indigestion. Il faut éviter de faire cueillette, et ceci est valable pour tous les champignons, dans des zones polluées par des nitrates, pesticides et autres. On peut la confondre facilement avec la Lépiote deguenillée mais cette dernière possède sur le pied un anneau double et coulissant, son habitat en diffère également et avec la Lépiote élevée dont l'anneau est également double et coulissant, la taille plus importante et le pied couvert de mouchetures lui donnant un aspect tigré.

 

 

Connaissez-vous "Passion Champignons", le livre de Mycologia34?

VOIR >> Le Livre 2017