Connaissez-vous "Passion Champignons", le livre de Mycologia34?

VOIR >> Le Livre 2017

 

44 Bons Champignons

45314494_p45314494_p

 

Amanite rougeâtre - Amanita rubescens

untitled

Voir descriptif Amanite rougeâtre

♥ ♥

Armillaire couleur de miel - Armillaria mellea

Noms communs:Tête de méduse, Souquarel, Pivoulade, Polonais.

armillaria_mellea_ws honey2

cliquez pour agrandir

Armillaire

Chapeau: 4 à 10 cm., une forme géante peut atteindre 20 cm. Sa couleur et les ornements de sa cuticule peuvent varier en fonction de l’arbre sur lequel il pousse: jaune-brunâtre et peu squameux sur le chêne, jaune-cannelle et lisse sur le peuplier, brun-roussâtre et écailleux sur les conifères ou encore gris-jaunâtre, etc. Au début il ressemble à un petit clou à tête ronde puis il devient globuleux, conique à campanulé et enfin étalé avec un petit mamelon au centre. Il est généralement orné de petites squames ou écailles qui ont tendance à disparaître avec l‘âge. Sa marge est striée, enroulée, mince et onduleuse.

Lamelles: blanchâtres puis crème-jaunâtre se tachant de brun-roux avec l ‘âge. Adnées, légèrement décurrentes, serrées, inégales, étroites.

Pied: 5 à 15 cm., beige à jaune-brunâtre, sa couleur peut varier comme celle du chapeau. Cylindrique, élancé, souvent courbe, légèrement enflé à la base, plus ou moins creux, fibreux, élastique. Anneau blanchâtre, persistant, épais, strié.

Chair: blanchâtre, tendre et friable dans le chapeau, fibreuse et tenace dans le pied. Odeur insignifiante, saveur un peu amère qui disparaît à la cuisson.

Spores: blanches

Habitat: lignicole, de Juin à Novembre, parfois même au cœur de l’Hiver. En touffes sur les souches ou les troncs de feuillus et de conifères, sur du bois enterré. Très commun.

Observations: c’est un bon comestible qui ne convient guère aux estomacs délicats. Il est conseillé de le faire blanchir et de jeter l’eau de cuisson. Il est impératif de ne consommer que des exemplaires jeunes, des intoxications parfois graves dues à la pourriture bactérienne ont été provoquées par la consommation d’Armillaires trop âgés. La chair tenace du pied nécessite qu’on ne cueille que le tiers haut de ce dernier. C’est un champignon parasite mais qui se comporte souvent en saprophyte, il est dit facultatif.

♥ ♥

Bolet à chapeau laqué - Boletus Dupainii

Bolet_Dupainii1

♥ ♥

Bolet bai - Xerocomus badius

Bai

♥ ♥

Bolet nonnette voilée - Suillus luteus

Nonnette_voil_e16

♥ ♥

Bolet roux - Leccinum auratiacum

Leccinum_aurantiacum

Voir descriptifs de tous ces Cèpes

 

♥ ♥

Chanterelle en entonnoir - Cantharellus tubaeformis

Chanterelle_en_entonnoir8

♥ ♥

Chanterelle grise - Cantharellus cinereus

post_38_1103064292

Voir descriptifs de ces Chanterelles

 

♥ ♥

Clitocybe en entonnoir - Clitocybe gibba

Clitocybe_en_entonnoir1 Clitocybe

Clitocybe_gibba_060820w

Chapeau: 3 à 8 cm., beige-chamois, à l’aspect soyeux. Convexe, aplani, puis déprimé et enfin nettement en entonnoir, souvent mamelonné au centre. Marge mince, fortement enroulée chez les exemplaires jeunes s’étalant par la suite, onduleuse et lobée.

Lamelles: blanchâtres à crème, très décurrentes, serrées, inégales, parfois fourchues.

Pied: 3 à 10 cm., beige-chamois de la couleur du chapeau. Cylindrique, renflé et cotonneux à la base, grêle, élastique, plein, parfois un peu spongieux intérieurement.

Chair: blanche, mince, molle, coriace et fibreuse dans le pied. Odeur très agréable d’anis et d’amandes amères.

Spores: blanches;

Habitat: de Juin à Novembre, parfois plus tard, dans les bois de feuillus et de conifères, en groupes très denses. Commun.

Observations: c’est un bon comestible au goût agréable et légèrement acidulé, on le débarrasse de son pied élastique et assez coriace. Il se présente telle une réduction du Clitocybe géotrope. Sa couleur est plus foncée lorsqu’il pousse sous les conifères que sous les feuillus. On peut le confondre avec les Clitocybes blancs (vénéneux). Voir Tableau Comparatif XIV

 

♥ ♥

Clitocybe géotrope - Clitocybe geotropa

Nom commun: Tête de moine.

Clitocybe_20geotropa1 Clitocybe_20geotropa

geotropa

Chapeau: 10 à 30 cm., jaune-ocre, plus foncé vers le centre, brillant et blanchissant par temps sec, charnu, lisse. Convexe, étalé puis largement déprimé ou en entonnoir avec un mamelon central. Marge mince, enroulée dans le jeune âge.

Lamelles: blanc-crème à crème-roussâtre, longuement décurrentes, serrées, avec de nombreuses lamellules.

Pied: 5 à 15 cm., jaune-ocre un peu plus clair que le chapeau, long, assez cylindrique, atténué vers le haut, cotonneux à la base, fibreux, élastique.

Chair: blanchâtre, d’abord ferme puis molle et flasque, spongieuse dans le pied. Odeur agréable de lavande, de menthe, d’herbes odorantes.

Spores: blanches.

Habitat: de Septembre à Novembre dans les bois clairs de feuillus et de conifères, les lisières, les vieux pâturages en friche, en cercles ou ronds de sorcières parfois très importants. Il a une préférence pour les terrains calcaires. Assez commun.

Observations: c’est un bon comestible surtout jeune, avec l’âge il devient coriace. Il ne se prête guère à la dessiccation. On l’identifie facilement grâce à son chapeau mamelonné et de grande taille, et à son odeur caractéristique.

♥ ♥

Clitocybe laqué -Laccaria laccata ou amethystea

Noms communs: Laccaire laqué (typique), Bouton de bottine, Laccaire améthyste (violet)

Laccaria_laccata_3_L1 Clitocybe_laqu_2

5

Chapeau: 2 à 6 cm., brun-rose à brun-rougeâtre, violet-lilas dans la variété Amethystea, palissant par temps sec et avec l’âge. D’abord convexe puis étalé, se déprimant et troué au centre, mince, ferme, sec, soyeux. Marge ondulée et lobée.

Lamelles: roses, violacées dans la variété Amethystea, recouvertes d’une poudre blanchâtre de spores avec l’âge. Adnées, légèrement décurrentes, espacées, inégales, larges, épaisses.

Pied: 4 à 8 cm., pour un diamètre de 3 à 8 mm., de la couleur du chapeau. Cylindrique, parfois tors, grêle, élancé, ferme, fibreux, coriace.

Chair: brun-rougeâtre, mince dans le chapeau, coriace et fibreuse dans le pied. Odeur et saveur douces, non caractéristiques.

Spores: blanches.

Habitat: de Juin à Novembre dans les forêts humides de feuillus et de conifères en groupes parfois très importants. Très commun.

Observations: c’est un bon comestible dont on ne consomme que le chapeau, le pied étant trop coriace. Dans la variété Amethystea la confusion est possible avec le Mycène pur (vénéneux), mais ce dernier dégage une désagréable et caractéristique odeur de radis et de rave et également avec l'Inocybe à lames couleur de terre (vénéneux). Voir Tableau comparatif XVII

♥ ♥

Clitocybe nébuleux - Clitocybe nebularis

Noms communs: Grisette, Petit gris.

Bon comestible avec réserves

clitocybe_n_buleux4 clitocybe_n_buleux1.

6

Chapeau: 5 à 20 cm., gris à gris-brun, couvert d’une pruine blanchâtre. D’abord convexe mais bombé au centre, puis étalé, parfois même déprimé, charnu, compact. Marge fortement enroulée dans le jeune âge, puis déployée.

Lamelles: blanc-crème devenant crème-jaunâtre, adnées puis décurrentes. Serrées, inégales, elles sont facilement séparables du chapeau.

Pied: 5 à 10 cm., gris-brun plus clair que la chapeau, cylindrique mais renflé à la base qui retient des débris du substrat. Robuste, charnu, plein, fibreux à spongieux.

Chair: blanchâtre, assez molle surtout dans le chapeau, fibreuse dans le pied. Odeur caractéristique et forte de farine rance, un peu anisée. Saveur légèrement acide.

Spores: blanc-crème.

Habitat: de Septembre à Novembre dans les bois de feuillus et de conifères, souvent en groupes importants, en ronds de sorcières ou en lignes. Commun.

Observations: c’est un bon comestible mais ne convient pas aux estomacs fragiles, il est impératif de ne consommer que des exemplaires jeunes et dépourvus de vers, trop âgé il peut provoquer des troubles digestifs parfois graves. On peut le confondre avec l’Entolome livide (vénéneux). Voir Tableau Comparatif V

 

♥ ♥

Clitocybe odorant - Clitocybe odora

Noms communs: Clitocybe anisé, Clitocybe vert.

Clitocybe_odorant5

Chapeau: 4 à 8 cm., vert-bleu à gris-vert palissant avec l’âge, lisse, souvent marbré de taches translucides. Convexe puis étalé, parfois légèrement déprimé au centre. Marge d’abord enroulée puis déployée et ondulée, souvent retroussée.

Lamelles: blanc-verdâtre, faiblement décurrentes, moyennement serrées.

Pied: 4 à 8 cm., de la couleur du chapeau mais plus pâle. Cylindrique, assez régulier, parfois renflé à la base, élastique, assez tenace, fibrilleux, plein, plus ou moins creux avec l’âge.

Chair: blanche à vert pâle, tendre dans le chapeau, fibreuse dans le pied. Odeur très forte et persistante d’anis.

Spores: blanches.

Habitat: de Juin à Novembre, en groupes dans les endroits humides des bois de feuillus et de conifères. Assez commun.

Observations: c’est un bon comestible qui garde sa forte odeur d’anis à la cuisson, il est donc recommandé de le mélanger à d’autres champignons ou à des légumes. Il est facilement identifiable grâce à son odeur et à sa belle couleur verdâtre.

♥ ♥

Clitocybe orangé - Hygrophoropsis aurantiaca

Noms communs: Chanterelle ou Girolle orangée, Fausse Chanterelle, Fausse Girolle

Clitocybe_orang_2 Clitocybe_orang_1

Clitocybe_orang_4

Chapeau: 3 à 7 cm., jaune-orangé à rouge-orangé, recouvert d’un fin duvet lui donnant un aspect velouté. Convexe, plan puis déprimé au centre. Margeenroulée, puis déployée, souvent ondulée.

Lamelles: jaune-orangé à rouge-orangé, plus foncées que le chapeau, décurrentes, minces, à l’arête épaisse, serrées, fourchues.

Pied: 4 à 8 cm., jaune-orangé, brunâtre à noirâtre dans la variété nigripes. Grêle, élastique, difficile à rompre, plein, lisse et irrégulier.

Chair: blanc-orangé à orangé pâle, mince, molle et spongieuse dans le chapeau, fibreuse et coriace dans le pied. Odeur insignifiante, saveur légèrement âcre.

Spores: blanc-crème.

Habitat: de Juin à Novembre, en groupes parfois très importants, principalement dans les bois de conifères, sur les aiguilles, les souches ou sur du bois enterré.

Observations: c’est un bon comestible, souvent délaissé à tort, à condition de le débarrasser de son pied coriace. On peut le confondre avec la Chanterelle ou Girolle (excellente) et le Clitocybe de l'oliver (vénéneux). Voir Tableau Comparatif III

 

 ♥ ♥

Cortinaire remarquable - Cortinarius praestans

Noms communs: Cortinaire de Berkeley, Cortinaire majestueux

N_o

Chapeau: 10 à 30 cm., parfois plus. Brun-roux à brun-chocolat avec des nuances violacées. Très charnu, parfois énorme. Hémisphérique puis convexe et enfin étalé, relié dans le jeune âge au pied par une cortine blanchâtre-violacée semblable à une toile d’araignée. La marge est enroulée puis s’étale, à maturité elle est striée à ridée. La cuticule est visqueuse par temps humide et souvent ornée de résidus de cortine formant des plaques floconneuses blanc-lilas.

Lamelles: blanchâtres à lilas-pâle puis brun-rouille à maturité, adnées, assez espacées et larges.

Pied: 10 à 25 cm., blanchâtre nuancé de violet-pâle vers le sommet. Traces de cortine blanc-violet devenant ocre-roux à la maturation des spores. Plein, robuste, trapu, renflé à la base, s’allonge avec l’âge.

Chair: blanche teintée de violet, épaisse, ferme, dure, très compacte. Odeur agréable et légèrement fruitée, saveur douceâtre.

Spores: brun-rouille.

Habitat: Été-Automne dans les bois de feuillus avec une préférence pour les hêtres et les sols calcaires, parfois en groupes. Très rare sous les conifères. Peu commun.

Observations: c’est un bon comestible, très charnu et un des plus gros champignons de nos forêts. Il est facilement identifiable grâce surtout à sa grande taille et c’est toujours un plaisir de le rencontrer, malheureusement il est assez rare.

♥ ♥

Entolome en bouclier - Entoloma clypeatum

Entolome_en_bouclier4

♥ ♥

Entolome des haies - Entoloma sepium

k_p1040329

Descriptifs de ces  Entolomes

 

♥ ♥

Gomphide glutineux - Gomphidius glutinosus

Noms communs: Agaric visqueux, Pied de rhubarbe

Gomphide_glutineux5

Chapeau: 4 à 12 cm., brunâtre à gris-violet, souvent orné de petites taches noirâtres à maturité. Entièrement recouvert d’une épaisse couche glutineuse. Convexe puis aplani, il se déprime avec l’âge, non mamelonné. Marge longtemps enroulée.

Lamelles: blanc-gris devenant gris-noir avec l’âge. Très décurrentes, espacées, fourchues.

Pied: 4 à 10 cm., blanc vers le sommet qui est relié au chapeau par un voile glutineux qui lorsqu‘il se déchire forme un pseudo anneau fugace, coloré de noir par les spores. Il est jaunâtre vers la base. Plein, ferme, fibrilleux.

Chair: blanche dans le chapeau, jaunâtre dans le pied, épaisse, tendre. Odeur faible, saveur douce.

Spores: bistre-noir.

Habitat: fin de l'Été-Automne presque exclusivement dans les bois de conifères. Assez commun.

Observations: c’est un bon comestible à condition de le débarrasser de son voile glutineux, apprécié par ceux qui le connaissent malgré son aspect peu engageant. Il est facilement identifiable.

♥ ♥

Hydne pied de mouton - Hydnum repandum

Pied_de_mouton1

Descriptif de L'Hydne pied de mouton

♥ ♥

Hygrophore de Mars - Hygrophorus Marzuolus

Hygro_mars

Descriptif de l'Hygrophore de Mars

♥ ♥

Hygrophore rouge ponceau - Hygrocibe punicea

Hygro_rouge_p2 post_620_1169633143

cliquez pour agrandir

Hygro_roug_p1

Chapeau: 4 à 12 cm., d’un beau rouge sang, palissant avec l’âge et par temps sec. Conique puis campanulé, s’étalant à peine. Mou, fragile, légèrement visqueux, charnu au centre, mince vers la marge qui se fend facilement.

Lamelles: crème-jaune puis rougeâtres à l’arête jaune. Adnées, échancrées, espacées, larges.

Pied: 6 à 12 cm., jaune-orangé, blanchâtre vers la base, strié de fibrilles rouges. Épais, robuste, atténué aux deux extrémités, creux avec l’âge.

Chair: jaune-orangé, molle. Odeur faible mais agréable, saveur douce.

Spores: blanches.

Habitat: fin de l'Été-Automne dans les prairies de montagne, les pâtures, les bruyères, les endroits moussus, en lisières de forêts. De plus en plus rare, peut-être en voie de disparition.

Observations: c’est un très beau champignon et un bon comestible mais, vu sa rareté, il serait plus que raisonnable de ne plus le cueillir mais seulement de l’admirer.

♥ ♥

Hypholome velouté - Lacrymaria lacrymabunda

Noms communs: Hypholome larmoyant, Lacrimaire velouté, Psathyrelle veloutée.

Psathyrella_lacrymabunda_1

Chapeau: 4 à 10 cm., brun-ocre, couvert de fibrilles laineuses puis lisse avec l’âge. Doux au toucher. Convexe, largement bombé, s’aplanissant par la suite. Marge frangée et floconneuse. Il est relié au pied dans son jeune âge par un réseau de fibrilles.

Lamelles: d’abord blanchâtres puis brunâtres avec l’arête blanche qui est frangée de gouttelettes limpides puis noirâtres après que le champignon soit cueilli. Adnées à libres, peu serrées.

Pied: 4 à 10 cm., blanchâtre teinté de brunâtre, garni d’un collier formé de petites écailles cotonneuses, résidus de la cortine qui le reliait au chapeau. Assez robuste et ferme, creux.

Chair: brunâtre, assez ferme néanmoins fragile. Odeur agréable, saveur légèrement amère.

Spores: Brun-noirâtres.

Habitat: Été-Automne, isolé ou en touffes dans l’herbe des sentiers, dans les jardins, les vergers, près des tas de fumier, etc.. Assez commun.

Observations: c’est un bon comestible, identifiable grâce à son habitat herbeux, son chapeau velouté et doux au toucher et ses lamelles larmoyantes.

♥ ♥

Lactaire délicieux - Lactarius deliciosus

Noms communs: Rouzillon, Roubillous, Barigoule, Briqueté, Polonais, Catalan, Vache rouge, Pigné, Safrané.

Lactaire_d_licieux7 00235_Lactarius_deliciosus_pho_1

cliquez pour agrandir

lactarius_deliciosus

Chapeau: 5 à 15 cm., rose-orangé à rouge-orangé, avec de larges zones concentriques d’un orange plus foncé. Souvent teinté de vert. Convexe puis étalé, déprimé, parfois même en entonnoir. Charnu, ferme mais fragile, lisse. Marge longtemps enroulée, se redressant avec l’âge.

Lamelles: crème-orangé à orange, avec de reflets rouge-orangé, se teintant de verdâtre aux blessures et cassures. Décurrentes, assez serrées.

Pied: 3 à 8 cm., orangé, de la couleur du chapeau, cylindrique, atténué vers la base, parfois un peu courbe. Dur mais fragile, farci d’une moelle blanche, il devient vite creux. Il est creusé de petites fossettes plus colorées.

Chair: rose pâle, devenant rapidement orangée puis orange-verdâtre à l’air. Assez dure et ferme mais fragile et cassante. Odeur fruitée légèrement acidulée, saveur un peu âcre mais disparaissant à la cuisson. Latex doux, orangé à rouge carotte devenant verdâtre.

Spores: blanc-crème.

Habitat: Été-Automne dans les bois de conifères, avec une préférence pour les pins et les sols acides. Commun.

Observations: c’est le meilleur des Lactaires à lait orangé, les autres sont de qualité médiocre et âcres ( Lactaire saumon, Lactaire semi-sanguin, Lactaire des pins). Il se différencie de ces derniers par son lait verdissant au bout d’un certain temps et surtout par son pied creusé de petites fossettes. Il est surtout apprécié dans le Sud de la France ainsi qu’en Espagne. C’est un bon champignon mais qui n’a de ‘délicieux’ que son nom. Le pigment du lait n’étant pas détruit par l’organisme, l’urine du consommateur est teintée le lendemain de rouge-orangé.

♥ ♥

Marasme à odeur d'ail - Marasmius alliaceus

Nom commun: Marsame alliacé.

Marasme___odeur_d_ail3

Chapeau: 1 à 4 cm., brun à brun foncé, s’éclaircissant avec l’âge, campanulé puis étalé. Peu charnu, lisse puis rugueux et strié. Marge d’abord repliée vers le pied puis étalée.

Lamelles: blanchâtres devenant grisonnantes. Adnées, espacées, très étroites, irrégulières.

Pied: 5 à 15 cm., parfois plus, pour un diamètre de 1 à 3 mm. Brunâtre à noirâtre, élancé, cylindrique, mince, cartilagineux, raide, à base radicante.

Chair: blanche, noirâtre dans le pied, très mince. Odeur et saveur très fortes d’ail.

Spores: blanches.

Habitat: Eté-Automne en groupes très nombreux sur les feuilles mortes, les brindilles, les bois enterrés, les débris végétaux. Assez commun.

Observations: c’est un excellent condiment une fois séché et réduit en poudre ou mélangé à d’autres champignons, en délaissant le pied trop coriace. Il est facilement identifiable grâce à son pied très long et radicant et surtout à sa très forte odeur d’ail qu’il partage avec des espèces voisines.

♥ ♥

Morillon - Mitrophora hybrida

morchellagigas2sj0

Descriptif du Morillon 

♥ ♥

Pézize veinée - Diosciotis venosa

ambecherling

Descriptif de la Pézize veinée 

♥ ♥

Pholiote changeante - Pholiota mutabilis

Pholiote_changeante11

Descriptif de la Pholiote changeante

♥ ♥

Pholiote ridée - Rozites caperata

Noms communs: Pholiote aux chèvres, Rozite ridé

Rozites_caperatus caperata

Pholiote_rid_e3

Chapeau: 4 à 12 cm., jaunâtre à brun-noisette, plus foncé par temps humide, recouvert dans la jeunesse d’une pruine blanchâtre qui disparaît avec l’âge qui mais persiste au centre. Ovoïde puis convexe et enfin étalé avec souvent un mamelon central. Marge d’abord enroulée puis striée, sillonnée parfois même fendue.

Lamelles: jaunâtres devenant brun-ocre à la maturation des spores. Adnées-échancrées, serrées, inégales, avec l’arête blanche et dentelée.

Pied: 6 à 12 cm., blanchâtre teinté de jaunâtre surtout vers la base. Cylindrique, légèrement renflé à la base, fibreux, pelucheux au-dessus de l’anneau, fibrilleux en-dessous. Anneau blanc et strié.

Chair: blanc-jaunâtre, parfois nuancé de violet ou d’ocre. Tendre et fragile dans le chapeau, dure et fibreuse dans le pied. Odeur légère mais agréable, saveur douce.

Spores: brun-ocre.

Habitat: terricole, Été-Automne dans la mousse et les endroits humides des forêts de feuillus mais surtout de conifères, dans les buissons de myrtilles, sur terrains non calcaires. Assez rare.

Observations: c’est un bon comestible très recherché et apprécié par ceux qui le connaissent.

♥ ♥

Pleurote corne d'abondance - Pleurotus cornucopiae

Pleurotus007

Descriptif du Pleurote corne

♥ ♥

Pleurote du panicaut - Pleurotus eryngii

Noms communs: Argouanne, Oreillette des Causses, Oreillette de Millau,

Oreille du chardon, Bouligoule, Brigoule, Oreillette de St.André.

Pleurote_du_panicaut2 Pleurote_du_panicaut7

Pleurote_du_panicaut4

Chapeau: 4 à 12 cm., gris-brun à brun-clair, palissant avec l’âge, d’abord légèrement duveteux mais vite glabre et lisse. Convexe puis étalé se déprimant au centre. Irrégulier, assez charnu et épais. Marge enroulée et restant presque toujours tournée vers le bas.

Lamelles: blanchâtres se teintant de grisâtre ou d’ocre. Très décurrentes, assez espacées et larges.

Pied: 3 à 10 cm., blanchâtre, généralement un peu excentrique et en fuseau, plein, ferme, robuste.

Chair: blanche, ferme, épaisse. Odeur faible mais agréable, saveur douce.

Spores: blanches.

Habitat: lignicole, Printemps-Automne, dans les endroits sablonneux incultes, les pâtures, sur les restes en décomposition de certaines ombellifères comme le Panicaut des champs ( Eryngium) ou le Panicaut maritime ou Chardon bleu (Heracleum). Il est commun dans le Midi de la France et très estimé dans certaines régions: les Grands Causses, le littoral Languedocien, Provençal et Atlantique.

Observations: c’est un bon comestible déjà consommé par les Romains. Son habitat lignicole est souvent difficilement décelable, surtout quand les racines des ombellifères sur lesquelles il pousse sont profondément enterrées.

♥ ♥

Pleurote en forme d'huître - Pleurotus ostreatus

Pleurote_en_hu_tre2

Descriptif du Pleurote en forme d'huître

♥ ♥

Polypore des brebis - Albatrellus ovinus

Polypore_des_brebis6 Polypore_des_brebis7

Polypore_des_brebis10

Chapeau: 4 à 10 cm., blanchâtre à gris-jaunâtre ou brunâtre, convexe puis aplani et parfois déprimé, difforme, inégal, souvent soudé à d’autres chapeaux. Cuticule glabre, sèche, se gerce ou se fendille par temps sec ou avec l’âge.

Hyménium: blanc puis jaunâtre, formé de tubes très courts non séparables du chapeau.

Pied: 3 à 6 cm., blanc, taché de jaune à la base chez les exemplaires âgés, court, de forme irrégulière, renflé vers le sommet, pruineux, cassant.

Chair: blanche, ayant tendance à jaunir, compacte, fragile, cassante. Odeur agréable, saveur de noisettes et d’amandes.

Spores: blanchâtres.

Habitat: terricole, Été-Automne en groupes parfois importants dans les forêts de conifères, isolé ou en touffes. Commun en montagne, très rare en plaine.

Observations: c’est un bon comestible qu’on peut confondre avec le Polypore confluent dont la chair a tendance à devenir amère après mastication et dont le chapeau est brun-rosé.

♥ ♥

Psalliote (ou Agaric) champêtre - Agaricus campestris

Noms communs: Rosé des prés, Champignon des prés, Boule de neige,

Agaric champêtre, Potiron, Pratelle, Camparol, Bolet blanc.

Psalliote_champ_tre14 Psalliote_champ_tre6

Psalliote_champ_tre1

Chapeau: 5 à 15 cm., blanchâtre parfois un peu brunâtre. Fibrilleux, soyeux, quelques fois recouvert de petites écailles plus sombres, globuleux, convexe puis étalé. Marge floconneuse.

Lamelles: blanchâtres puis roses et enfin brunes. Libres, serrées, inégales.

Pied: 4 à 8 cm., blanchâtre parfois nuancé de rose. Cylindrique mais atténué vers la base, assez court, ferme, lisse. Anneau blanc, membraneux, fragile, fugace.

Chair: blanche devenant légèrement rosée aux blessures et à la cassure. Ferme, épaisse, odeur et saveur douces et agréables.

Spores: brunes.

Habitat: Printemps et Automne après les pluies suivant un Été chaud et sec. Dans les prés, les pâtures, les champs, les lieux incultes, au bord des chemins, des routes, les parcs, les jardins. Toujours en dehors des forêts. Très commun en Automne.

Observations: c’est un excellent comestible très connu et recherché depuis l’Antiquité déjà. Sa croissance est très rapide et lorsqu’il apparaît il n’est pas rare de faire une cueillette “miraculeuse”. Longtemps on l’a considéré comme la forme sauvage du Champignon de Paris. Il ne faudra pas la confondre avec la Psalliote jaunissante (vénéneuse) mais cette dernière dégage une odeur d’encre et de phénol. Voir Tableau Comparatif XIII

 

♥ ♥

Psalliote (ou Agaric) des forêts - Agaricus silvatica

Noms communs: Agaric (ou Psalliote) rougissant(e), Agaric forestier

1000a Psalliote_des_for_ts11

Psa_for_ts

Chapeau: 4 à 12 cm., brun clair recouvert de mèches écailleuses brun-rougeâtre très denses vers le centre. D’abord en forme de dé à coudre puis convexe à campanulé et enfin étalé.

Lamelles: blanchâtres puis roses et enfin brunes. Libres, serrées, inégales.

Pied: 4 à 8 cm., blanchâtre devenant gris-brunâtre avec l’âge, avec parfois des écailles brunâtres vers la base. Assez long chez les exemplaires des forêts de feuillus, court et trapu chez ceux des forêts de conifères. Cylindrique et parfois bulbeux à la base, vite creux. Anneau blanc, brunissant avec l’âge, ample, simple, souvent déchiquetée, fugace.

Chair: blanche devenant rapidement rougeâtre puis brunâtre à la cassure ou aux blessures, ferme et tendre. Odeur faible et acidulée d’anis, saveur douce et agréable.

Spores: brunâtres.

Habitat: Été-Automne dans les forêts de conifères mais également de feuillus. Commun.

Observations: c’est un bon comestible, consommable cru à l’état jeune, facilement identifiable grâce à son chapeau couvert de mèches brun-rougeâtre, ses lamelles roses puis brunes, son anneau et au rougissement de sa chair. On le rencontre surtout sous les conifères mais les spécimens des forêts de feuillus sont plus développés.

♥ ♥

Russule charbonnière - Russula cyanoxantha

Noms communs: Charbonnier, Bise violette, Colombine verte

Russule_charbonni_re14 Russule_charbonni_re22

Charbonni_re1

Chapeau: 5 à 15 cm., de couleur très variable selon l’habitat et l’exposition: du lilas au bleu-noir en passant par le gris-violet, du vert pâle au vert foncé, parfois brunâtre ou bleuâtre. Il peut être taché de jaunâtre ou de rosâtre. Globuleux puis convexe et enfin étalé et un peu déprimé. Charnu, ferme, un peu élastique. Marge enroulée dans le jeune âge.

Lamelles: blanc-crème, adnées, serrées, larges, épaisses, souvent fourchues, lardacées, ne se brisant pas sous la pression des doigts.

Pied:4 à 8 cm., blanchâtre, légèrement teinté de violet. Cylindrique, assez court, charnu, ferme, plein puis farci, un peu rugueux. Cassant net comme un morceau de craie.

Chair: blanche, violacée sous la cuticule du chapeau. Ferme, compacte, un peu élastique dans le chapeau, granuleuse dans le pied. Elle a tendance à devenir lentement grisâtre à l’air. Odeur légère, saveur douce parfois légèrement piquante.

Spores: blanches.

Habitat: Été-Automne dans les forêts de feuillus et de conifères. Commune.

Observations: c’est un bon comestible, connu et populaire car commun et poussant partout, sous les feuillus et les conifères, il est très estimé dans certaines régions. Elle se reconnait parmi les autres Russules malgré ses couleurs variables, à son chapeau élastique et surtout à ses lamelles dites “lardacées”, c’est à dire donnant une impression de gras au toucher, caractère qui lui est propre.

♥ ♥

Russule comestible - Russula vesca

Nom commun: Russule de Printemps

post_21_1151662281 Russule_comestible4 

Russule_comestible11

Chapeau: 5 à 10 cm., rose-rougeâtre à brun-rosâtre, souvent taché de jaune, plus foncé au centre. Globuleux, convexepuis étalé, se déprimant légèrement. Lisse, visqueux par temps humide, charnu, ferme. La cuticule est facilement séparable, en partie, du chapeau et se rétracte avec l’âge laissant apparaître les extrémités des lamelles. Marge brièvement cannelée.

Lamelles: blanc-crème, souvent tachées de rouille avec l’âge. Adnées, serrées, larges, fragiles, souvent fourchues;

Pied: 3 à 8 cm., blanchâtre avec des marques brunâtres. Cylindrique, atténué vers la base, lisse devenant rugueux dans la vieillesse. Ferme, plein puis spongieux.

Chair: blanchâtre, rosâtre sous la cuticule du chapeau, se tachant souvent de jaune ou de rouille surtout vers la base du pied. Compacte et granuleuse surtout dans le pied qui casse net comme un morceau de craie. Odeur faible, presque nulle, saveur agréable de noisette.

Spores: blanches.

Habitat: Printemps à Automne dans les forêts de feuillus, avec une préférence pour les chênes et à moindre degré pour les hêtres et les charmes. Rare sous les conifères. Assez commune.

Observations: c’est un bon comestible qui a l’avantage d’être précoce. On peut la rencontrer dès le début du mois de Mai . On peut la confondre avec la Russule charbonnière (bonne) qui s’en distingue par son chapeau assez élastique et ses lamelles lardacées et non fragiles.

♥ ♥

Russule couleur de belette - Russula mustelina

Russule_couleur_de_belette9 Russule_couleur_de_belette8

Rus_belette1

Chapeau: 6 à 15 cm., brun à ocre-roux, souvent en partie enterré. Globuleux, hémisphérique puis légèrement déprimé au centre. Lisse, brillant et visqueux par temps humide. Marge enroulée dans la jeunesse se déployant par la suite.

Lamelles: blanc-jaunâtre se tachant de rouille avec l’âge. Adnées, très serrées, très fragiles, avec de nombreuses lamellules.

Pied: 4 à 10 cm., pour un diamètre de 20 à 40 mm., blanc , brunissant avec l’âge. Cylindrique, parfois ventru, ferme, plein, se creusant de petites cavités. Cassant net comme un morceau de craie.

Chair: blanche se teintant parfois de jaune ou d’ocre. très ferme, épaisse, fragile dans le chapeau, granuleuse dans le pied. Odeur faible, saveur douce de noix.

Spores: crème.

Habitat: Été-Automne, en montagne sous les conifères, avec une préférence pour les épicéas, plus rarement sous les feuillus. Commune en montagne.

Observations: c’est un bon comestible, massif et compact, qu’on rencontre en moyenne montagne. La forme et la couleur de son chapeau nous font souvent croire être en présence d’un cèpe. On la reconnait facilement grâce à sa grande taille, à sa couleur et à son habitat.

♥ ♥

Russule jaune - Russule lutea

Noms communs: Russule caméléon, Russule fruitée

post_620_1163701860

Chapeau: 2 à 6 cm., généralement jaune-doré à jaune-œuf plus ou moins soutenu, parfois entièrement ou partiellement orangé ou rosâtre, plus clair au centre. Convexe puis étalé et déprimé, grêle, fragile, brillant et visqueux par temps humide. Cuticule entièrement séparable de la chair.

Lamelles: crème devenant jaune-orangé avec l’âge. Adnées à libres, assez serrées, fragiles, minces, régulières, réunies par de petites veines.

Pied: 2 à 6 cm., blanc, cylindrique parfois renflé à la base, grêle, fragile, tendre.

Chair: blanche, fine, fragile. Odeur d’abord imperceptible puis fruitée de mirabelles et d’abricots, saveur douce.

Spores: jaunes.

Habitat: Été-Automne, dans les forêts de conifères et de feuillus. Commune.

Observations: c’est un comestible de bonne qualité, malheureusement trop peu charnu et très fragile, à manier avec précaution, de plus il ne supporte pas de cuisson prolongée. Elle est facilement identifiable grâce à sa petite taille et à ses lamelles jaunes, malgré les couleurs variées de son chapeau.

♥ ♥

Sparassis crépu - Sparassis crispa

Sparassis_cr_pu7

Descriptif du Sparassis crépu

♥ ♥

Tricholome agrégé - Lyophillum aggregatum

Noms communs: Tricholome ou Lyophille en touffes.

Tricholome_agr_g_1 Tricholome_agr_g_2

Tricholome_agr_g_8

Chapeau: 4 à 12 cm., gris-brun à gris-cendré, parfois brunâtre, plus clair par temps sec. Convexe puis étalé et généralement mamelonné, charnu, rayé de fibrilles argentées, brillant et soyeux. Marge enroulée dans la jeunesse.

Lamelles: blanchâtres à grisâtres, Adnées, échancrées avant l’insertion sur le pied, un peu décurrentes avec l’âge, serrées, minces.

Pied: 3 à 6 cm., blanchâtre vers le sommet devenant brunâtre vers la base. Assez robuste, parfois courbe et renflé à la base qui est reliée à d’autres pieds. Un peu excentrique, fibreux, tenace.

Chair: blanchâtre, fine, élastique. Odeur faible mais agréable, saveur douce.

Spores: blanches.

Habitat: Été-Automne autour des souches ou des racines enterrées, en touffes parfois très importantes, dans les forêts mais également en-dehors. Assez commun.

Observations: c’est un bon comestible dont on peut rencontrer de nombreuses espèces de tailles différentes poussant isolées ou en touffes mais toutes comestibles. Ses lamelles devenant décurrentes avec l’âge, certains mycologues le classent dans les Clitocybes.

♥ ♥

Tricholome colombette - Tricholoma columbetta

Nom commun: Tricholome aux sangliers

Tricholome_colombette4 Tricholome_colombette10

TR_Colom

Chapeau: 4 à 10 cm., blanc souvent taché de rose, de vert, de jaune ou de bleu-violet. D’abord ovoïde puis convexe et enfin étalé, parfois légèrement déprimé. Soyeux, brillant, fibrilleux, satiné, légèrement visqueux par temps humide. Marge fine, d’abord enroulée puis déroulée, souvent ondulée et fissurée avec l’âge.

Lamelles: blanches, échancrées, serrées, fines, à l’arête dentelée.

Pied: 4 à 10 cm., pour un diamètre de 10 à 20 mm., blanc, parfois taché de bleu-vert à la base. Svelte, cylindrique, soyeux, légèrement atténué vers la base, plein, fibreux, cassant.

Chair: blanche, ferme. Odeur faible mais agréable, saveur douce.

Spores: blanches.

Habitat: Été-Automne en groupes dans les forêts claires de conifères et de feuillus, avec une préférence pour les chênes.  Assez commun.

Observations: c’est un bon comestible qui pousse assez tard en saison et qui eu son nom officiel au cours du XVIéme siècle par Jean Bauhin. On peut le confondre avec le Tricholome blanc (non consommable) qui s’en différencie par son odeur nauséabonde et sa saveur aauère, mais également avec des Amanites mortelles. Voir Tableau Comparatif IX

 

♥ ♥

Tricholome prétentieux - Tricholoma portentosum

Noms communs: Bise d'Automne, Gris d'Automne, Verdoyant

Tricholome_pr_tentieux9 Tricholoma_portentosum

Tricholome_pr_tentieux3

Chapeau: 5 à 14 cm., gris à gris-noir, plus sombre au centre, teinté de jaunâtre ou de verdâtre, rayé de fines fibrilles noir-violacé. Hémisphérique à convexe puis irrégulièrement étalé et mamelonné, lisse, légèrement visqueux. Marge fine et ondulée se fissurant avec l’âge.

Lamelles: blanchâtres puis jaunâtres, parfois teintées de verdâtre. Échancrée, assez espacées, inégales, larges et épaisses.

Pied: 4 à 10 cm., blanc teinté de jaune ou de gris-verdâtre, soyeux, fibrilleux. Assez court, robuste, difforme ou courbe.

Chair: blanche parfois tachée de jaune, teintée de violet ou de noir sous la cuticule du chapeau, épaisse, fragile. Odeur et saveur faibles mais perceptibles de farine.

Spores: blanches.

Habitat: Été-Automne, isolé ou en groupes dans les forêts de conifères, plus rarement de feuillus. Assez commun.

Observations: c’est un bon comestible que l’on peut confondre avec le Tricholome terreux (bon) ou avec le Tricholome tigré (vénéneux). Voir Tableau Comparatif XII

 

♥ ♥

Tricholome sinistre - Tricholoma saevum

Tricholome_sinistre1

Descriptif du Tricholome sinistre 

♥ ♥

Tricholome terreux - Tricholoma terreum

Tricholome_terreux11

Descriptif du Tricholome terreux

♥ ♥

 

Connaissez-vous "Passion Champignons", le livre de Mycologia34?

VOIR >> Le Livre 2017