interrogation_13

Vous avez des questions? Posez-les sur "COMMENTAIRES" en fin d'article ou

par Mail sur "CONTACTER L'AUTEUR"

 

Connaissez-vous "Passion Champignons", le livre de Mycologia34?

VOIR >> Le_Livre_2016

 

Squelette

 

REPONSE A TOUT

Le magazine qui enrichit la vie (?)

Dans le numéro de Mars du magazine "Réponse à tout" on peut voir

reponse à tout mars 2014

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Il s'agit effectivement de la mortelle Amanite phalloïde - Bravo!!

Par contre la photo n'est pas celle d'une Amanite phalloïde mais celle d'une Amanite tue-mouche - Amanita muscaria, vénéneuse et de surcroît hallucinogène, mais non mortelle.

Qu'à cela ne tienne dans le numéro d'Avril de "Réponse à tout" on change la photo et on publie un erratum

 

reponse à tout avril 2014

 

 

 

 

 

 

 

 

 

reponse à tout avril 2014

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Erreur réparée? Absolument pas, car la photo ne représente toujours pas une Amanite phalloïde mais une Volvaire qui elle de plus est comestible!!!

Alors suite au prochain numéro de "Réponse à tout"

Merci à Jacques et à son ami Eric pour l'info - Amitiés Jean-Mi

 

Quand la Poste nous "promène" aux Champignons.

Depuis longtemps déjà nous avons pris l’habitude de faire la queue dans nos bureaux de poste. Afin de nous faire patienter (à moins que ce soit dans un but mercantile?) cette queue serpente entre différents présentoirs sur lesquels on peut trouver : livres, CD, DVD, cartes, enveloppes, emballages de colissimo et j’en passe (il n’y manque que les bonbons, chewing-gums et autres programmes télé pour se croire aux caisses de nos grandes surfaces).

Il y a quelques semaines une amie passionnée par les Champignons, dans un bureau de Poste de l’Hérault (Paulhan pour ne pas le citer), trouva sur un présentoir un petit livre (11,5x19,5 cm) sur les champignons et elle l’acheta pour me l’offrir (merci Lili cela me donne du matériel pour mon blog).

img129

Le livre vendu par la Poste

C’est un petit livre de prime abord sympa et sans prétention dans lequel les descriptions sont, ma foi, assez succinctes. Il a été édité en 2001 par Gründ, excellent éditeur spécialisé dans la faune et la flore. La mycologie et plus particulièrement la toxicologie des champignons  est en perpétuelle évolution, ce qui était comestible hier ne l’est plus aujourd’hui et malheureusement pour cet ouvrage la « DLC » (date limite de consommation) est largement dépassée. D’ailleurs il ne figure même plus dans le catalogue de Gründ (recherches sur www.gründ.fr).

A la page 46 on peut on peut voir les illustrations de 2 Tricholomes, des frères jumeaux: le Tricholome équestre et le Tricholome doré avec tous deux le symbole « comestible » et la qualification de « bon » en ce qui concerne le premier.

cliquez pour agrandir

img127

Le Tricholome équestre (ou Auratum ou encore Flavivorens) était considéré comme excellent comestible, très estimé et très connu dans le Sud et le Sud-Ouest de la France où il est commun et affublé d’un grand nombre de dénominations: Chevalier, Jaunet, Bidaou, Canari, etc…

Tout fut bouleversé par le New England Journal of Medecine du 13 Septembre 2001 (Vol.: 345 :798-802 Canada) qui cite une étude française  rapportant 12 intoxications survenues dans le Sud-Ouest de la France dont 3 furent mortelles et imputables au Tricholome équestre. 2 autres cas mortels clairement imputables à ce champignon furent signalés en Pologne en 2002.

- Les symptômes : ils se manifestent après une consommation excessive ou répétée dans un laps de temps très court par des faiblesses, des douleurs et des crampes musculaires surtout au niveau des épaules et des hanches. Les troubles digestifs sont mineurs voire totalement absents ce qui rend difficile le pronostic d’une intoxication fongique.

Dans les cas graves les malades souffrent de rhabdomyolise aiguë, une maladie dégénérative des muscles. Un agent toxique présent dans le Tricholome équestre semble détruire les cellules des muscles squelettiques (qui assurent les mouvements du squelette) dont le contenu passe dans le sang. L’organisme subit alors une suite d’événements qui peuvent entraîner des complications dans différents organes dont des insuffisances rénales, cardiaques ou hépatiques  et la mort.

Le 28 Novembre 2009 un couple de Haute-Garonne, Elda et Dante Iop, en vacances à bord de leur camping-car, ont cueilli des Tricholomes équestres du côté de Lacanau (Gironde) et 48 heures après une consommation répétitive ils ont ressenti les premiers symptômes : malaises, fatigue intense et douleurs musculaires. Le couple fut rapidement hospitalisé et le verdict tomba au Centre Antipoison de Bordeaux : intoxication par le Tricholome équestre. Le mari n’a malheureusement pas survécu et Elda (à la date du 12/12/2009) était toujours dans le coma.

Historique

- Dès le 1er Novembre 2001 Santé Canada mit en garde et recommanda aux amateurs du Tricholome équestre de ne pas en consommer plus de 100grs (avant cuisson) par semaine.

- Courant Novembre 2001 l’Office Fédéral Suisse de la Santé Publique en déconseillait la consommation.

- Il fut interdit à la vente en Pologne en 2002 et en Italie (ordonnance du 20/08/2002).

- Le 27 Novembre 2002 l’Agence Française de Sécurité Sanitaire des Aliments (Afssa) informe que le Tricholome équestre peut s’avérer dangereux après une consommation répétée dans un laps de temps très court. En outre l’Afssa a été saisie le 25 Octobre 2002 par la Direction Générale de la Concurrence, Consommation et Répression des Fraudes d’une demande d’évaluation du risque éventuel lié à la consommation de Tricholomes équestres.

- La réponse à cette saisie vînt le 13 Octobre 2003 (saisine n°2002-SA-0285) dans un avis dans lequel l’Afssa annonça (entre autres) : que les cas cliniques observés ont été clairement imputés au Tricholome équestre – que la classification actuelle (comestible) de ce champignon fasse l’objet d’une révision – que des mesures sont à envisager pour que ce champignon ne puisse plus être proposé à la consommation sous quelques formes que ce soit.

- Le 29 Avril 2004 l’Afssa demande à la Société Mycologique de France la révision du classement actuel de ce Tricholome.

- Le 20 Juin 2004 le Ministre de la Santé (Mr Douste-Blazy), le Ministre de l’Agriculture (Mr Hervé Gaymard), le Ministre délégué au Commerce (Mr Christian Jacob) et le secrétaire au Budget (Mr Dominique Bussereau) arrêtent : << L’importation, la mise sur le marché à titre gratuit ou onéreux du Tricholome équestre (Tricholoma auratum, Tr. Equestre et Tr. Flavivorens) sous quelque forme que ce soit, est suspendue pour une durée d’un an à compter de la parution du présent arrêté >> (Journal Officiel n°142 du 20 Juin 2004, page 11099 texte n°9).

- Et enfin depuis le 19 Septembre 2005 il est interdit définitivement à l’importation et à la vente (Journal Officiel du 21 Septembre 2005).

Nous sommes en 2010 et il est inconcevable que la Poste continu à vendre, avec les risques mortels que cela comporte pour ses usagers mycophages , un ouvrage trop ancien et à mille lieues des réalités actuelles de la toxicologie des champignons.

Autres erreurs:

Page 11 : le Gyromitre géant (Gyromitra gigas) donné comme parfois toxique dans le descriptif ( ????) l’est tout autant que son voisin de gauche Gyromitra esculenta car tous 2 contiennent des gyromitrines ; l'une d'elles se transforme dès que le champignon est cueilli et jusqu'à ce qu'il soit parfaitement sec, en une molécule extrêmement toxique, la méthylhydrazine. Certains dérivés de cette molécule servent dans le carburant des moteurs des fusées (et oui) !

cliquez pour agrandir

img130

 

Page 13 : toutes les Helvelles sont toxiques et non comestibles. Pendant longtemps les Helvelles ont été considérées comme comestibles après cuisson: les résultats d'études récentes ont pu démonter que l’Helvelle crépue (Helvella crispa) notamment, l'une des plus consommées, contenait des toxines non thermolabiles responsables de plusieurs intoxications. Il faut donc considérer maintenant l'ensemble des helvelles comme toxiques.

cliquez pour agrandir

img128

Pour la petite histoire, hier 9 juin 2010, au bureau de poste de Paulhan d’où provenait l’ouvrage incriminé on pouvait retrouver un ouvrage identique et cela doit être le cas dans un grand nombre de bureaux de France.

Si vous rencontrer le même ouvrage dans votre bureau de Poste faites-le moi savoir.

En savoir plus sur le Tricholome équestre

En savoir plus sur les intoxications

 

Jean-Mi

Squelette

Les erreurs mortelles de Larousse*

En Août 1990 la maison Larousse a dû rappeler 180.000 volumes de son Petit Larousse en couleurs édition 1991 auprès de 6.000 revendeurs. En effet dans ce sacro-saint dictionnaire de la langue française, dans les mots en C, page 203 se trouvait une planche dédiée aux Champignons, devant chaque Champignon une pastille de couleur indiquait la comestibilité ou la toxicité de ce dernier.
Et oh surprise! l’Amanite Phalloïde était qualifiée d’inoffensive alors qu’elle est connue pour être mortelle.
130.000 exemplaires se trouvaient déjà dans les librairies françaises, 50.000 en Belgique - Suisse - Canada et quelques autres pays encore, et 120.000 étaient prêts à être expédiés chez Larousse.
Communiqué de Larousse dans la presse:
Le Petit Larousse en couleurs vous met en garde: une erreur s’est glissée page 203, cette page reproduit une planche de Champignons.......devant chaque Champignon, une pastille ......comestible, vénéneux........Dans la légende, ces pastilles ont été inversées........Larousse vous prie de bien l’excuser. Toute erreur est humaine" (L’Humanité du 25/08/1990)

* Titre d’un article du New-York Times du 29/08/1990
Sources: l'Humanité du 25/08/1990 - New-York Times du 29/08/1990 - Les Échos

squelettes_13

Des publicitaires un tantinet dangereux!

Voici l’exemple d’une publicité réalisée par des publicitaires peu au courant des réalités mycologiques. Elle vante les qualités (réelles) du couteau à Champignon Opinel avec le slogan “Cueillir dans les règles de l’Art”. Belle publicité et beau slogan, dont les auteurs ont malheureusement privilégié la beauté du Champignon représenté au détriment de sa toxicité.

cliquez pour agrandir

img022

En effet le Champignon à “cueillir dans les règles de l’art” est une Amanite Tue-Mouches (Amanita muscaria) vénéneuse et de surcroît hallucinogène.
J’ai trouvé cette publicité dans le Hors-série Vivre Plus / Alpes Magazine Champignons 2007.

Une autre erreur, qui prête moins à conséquence, se trouve dans ce même magazine page 83. Elle concerne le Tricholome Pied Bleu (Tricholoma nudum) excellent comestible, le symbole utilisé pour son lieux de récolte est “ prairies et pelouses” alors que ce champignon pousse dans les forêts de conifères et de feuillus, les auteurs  l'ont certainement confondu avec le Tricholome sinistre (Tricholome saevum) bon comestible qui lui pousse exclusivement  hors des forêts.

 

Squelette

Mortellement gravissime!!

img025

cliquez pour agrandir

img025

Dans l’ouvrage de Roger Phillips “Les Champignons” Editions Solar (Première publication 1981 Pan Books Ltd), imprimé à Hongkong, dans le paragraphe Espèces comestibles page 7, on trouve une superbe Amanite Phalloïde, et de surcroît de très belle taille. Erreur inexcusable car cette Amanite est responsable de la grande majorité des intoxications mortelles.

Imprimer à l'étranger est certainement moins cher mais si cela doit mettre le lecteur en danger, on a le droit de se poser des questions!! Qui a vérifié cet ouvrage?

Singe

La bourde du Dauphiné Libéré du 6/11/2009

46149579_p

Comment peut-on confondre un Pleurote avec une Lépiote?

Il s'agit, sur la photo de l'article, d'une Lépiote élevée d'une taille qui n'a rien d'exceptionnelle  et de surcroît aucun point commun avec un Pleurote si ce n'est que tous deux sont des champignons!!!

Cet article paru dans le Dauphiné Libéré du 6 Novembre 2009 m' a été envoyé par l'ami Jacques qui s'est fait un plaisir et un devoir d'envoyer le mail ci-dessous au journal:

            <<J'espère que vous pouvez être très fier du scoop de votre correspondant qui n'a d'égal en gigantisme que la stupidité de son contenu. Grâce à de tels articles de vulgarisation, les centres anti-poison ont encore de beaux jours. Faites donc un bel article dès que ce brave Fabrice Conquet trouve un panier de phalloïdes et par pitié, donnez la recette aux casseroleux des dimanches et jours fériés. Et si c'est un chasseur, faites aussi un article dès qu' il part dans les bois...

Merci donc pour cette information originale qui, faute de mieux en matière de champignons, ravira les ramasseurs de perles qui ont un peu de culture>>.

Veuillez agréer ma formule de politesse.

Visitez le site de Jacques, cet artiste du Champignon

 

Voir le livre de Mycologia34

 Passion_Champignons___Le_Livre