interrogation_13

Vous avez des questions? Posez-les sur "COMMENTAIRES" en fin d'article ou

par Mail sur "CONTACTER L'AUTEUR"

 

Connaissez-vous "Passion Champignons", le livre de Mycologia34?

VOIR >> Le Livre 2017

 

Il y a une autre vie après les Cèpes!!! 43287799_p

41954184_p41954184_p

Hydne pied de mouton. lat.: Sarcodon repandum

Noms communs: Hydne sinué, Barbe de chèvre, Langue de bouc/de chat, Aiguillard, Oursin

Bon comestible

Cliquez sur les photos pour les agrandir

Pied_de_mouton1

Hyd_rep1 Pied_de_mouton4

Hyménium formé d'aiguillons

Hyd_rep Pied_de_mouton9

Chapeau: 3 à 18 cm., blanc-jaunâtre à crème, orange dans la variété Rufescens, velouté, pruineux, irrégulier, bosselé, souvent difforme et déprimé au centre. Marge* longtemps enroulée, lobée, ondulée.

Hyménium*: formé d'aiguillons blanchâtres puis de la couleur du chapeau, décurrentes, fragiles.

Pied: blanc-jaunâtre à crème, de la couleur du chapeau. Court, robuste, trapu, épais, plein, irrégulier et souvent excentré.

Chair: blanche se tachant de brun-roux aux blessures ou au frottement, ferme, légèrement fibreuse et fragile. Odeur agréable mais faible, saveur acidulée devenant amère chez les exemplaires âgés.

Spores*: blanc-crème.

Habitat: fin de l'Eté jusqu'au début de l'Hiver, surtout dans les forêts de feuillus avec une préférence pour les hêtres, souvent en groupes ou en cercles de nombreux exemplaires. Commun.

Observations: c'est un bon comestible mais il est souhaitable de se débarrasser des aiguillons des exemplaires âgés afin de supprimer une certaine amertume. Il est fréquent de rencontrer des exemplaires ayant chapeaux ou pieds soudés, parfois même les deux.

Extrait de "Passion Champignons" de Jean-Mi

41954184_p41954184_p45314494_p

Tricholome pied bleu

lat.: Tricholoma nudum ou Lepista nuda ou Rhodopaxillus nudus

Noms communs: Pied bleu, Tricholome nu, Tout bleu, Bleu anisé

Excellent

Cliquez sur les photos pour les agrandir

Tricholome_pied_bleu3

Tricholome_pied_bleu1 Tricholome_pied_bleu12

Tricholome_pied_bleu9 Tricholome_pied_bleu8

Chapeau: 4 à 15 cm., violet nuancé de brunâtre plus soutenu vers le centre. Convexe puis étalé et déprimé avec parfois un petit mamelon central. Lisse, glabre, humide. marge ondulée avec l’âge.

Lamelles: violettes, brunissant avec l’âge. Échancrées, serrées, décurrentes par une dent, inégales, minces, sinuées, facilement séparables de la chair.

Pied: 4 à 12 cm., pour un diamètre de 15 à 25 mm., violet-clair à gris-violet, avec des fibrilles floconneuse blanches. Cylindrique, renflé vers la base qui porte des résidus cotonneux du mycélium. Robuste, assez court, plein, charnu et fibreux.

Chair: blanc-violacé à gris-violacé clair, tendre et assez fragile dans le chapeau, fibreuse dans le pied. Odeur aromatique et anisée, saveur douce et agréable.

Spores: rosâtres.

Habitat: Automne jusque tard en Hiver, souvent Février-Mars dans les régions méditerranéennes. En groupes de nombreux exemplaires dans les forêts de feuillus et de conifères. Commun.

Observations: c'est un excellent comestible, très populaire et très facilement identifiable, il cependant nécessaire de bien le faire cuire car il ne convient pas à tous les estomacs. Il est également cultivé.

Extrait de "Passion Champignons" de Jean-Mi

41954184_p41954184_p

Tricholome sinistre

lat.: Tricholoma saevus ou Rhodopaxillus saevus ou Lepista personata

Noms communs: Pied violet, Tricholome des oies

Bon comestible

Cliquez sur les photos pour les agrandir

Tricholome_sinistre12

Tricholome_sinistre8 Tricholome_sinistre1

Tricholome_sinistre3 Tricholome_sinistre5

Chapeau: 6 à 15 cm., gris-beige à café-au-lait, plus foncé par temps humide. Convexe puis étalé, charnu, épais, lisse, humide. Cuticule facilement séparable de la chair. Marge enroulée puis ondulée.

Lamelles: blanches avec un léger reflet rosâtre, se tachant de noirâtre avec l’âge. Adnées, serrées, épaisses, facilement détachables du chapeau.

Pied: 5 à 10 cm., pour un diamètre de 15 à 25 mm., violacé plus ou moins soutenu. Sa couleur lui est donnée par les fibrilles très serrées et violacées qui le recouvrent entièrement. Assez court, cylindrique mais renflé à la base, plein.

Chair: blanche, ferme, très épaisse, humide et juteuse. Odeur de fruits et de farine, saveur agréable. 

Spores: rosâtres.

Habitat: de la fin de l'Automne jusqu'aux premières gelées, en "ronds de sorcières" ou en zig-zag dans les prairies, les près, les pâturages humides et calcaires, en lisières de forêts. Assez commun.

Observations: c’est un bon comestible qui ne pousse que hors des forêts et il est malheureusement en danger à cause des engrais chimiques et sélectifs, tout comme d’ailleurs tous les champignons du même habitat. On le rencontre souvent à l’endroit où on a cueilli le Tricholome de la Saint-Georges 6 à 7 mois auparavant.

Extrait de "Passion Champignons" de Jean-Mi

41954184_p41954184_p

Tricholome terreux. lat.: Tricholoma terreum

Noms communs: Griset, Petit-gris, Tricholome couleur de terre, Saint-Martin

Bon comestible

Cliquez sur les photos pour les agrandir

Tricholome_terreux1

Tricholome_terreux5 Tricholome_terreux6

Tricholome_terreux4 Tricholome_terreux11

Chapeau: 4 à 8 cm., gris à gris-ardoise, plus foncé au centre, entièrement recouvert de petites fibrilles gris-noir. Conique puis convexe et enfin étalé et mamelonné, soyeux, feutré. Marge fine.

Lamelles: blanches devenant grisâtres avec l'âge. Echancrées, espacées, larges, fragiles, dentelées.

Pied: 3 à 8 cm., pour un diamètre de 10 à 15 mm., blanc nuancé de gris-clair. Cylindrique, lisse, soyeux, fibreux, creux en son sommet.

chair: blanche nuance de gris-clair, fine, fragile, cassante. Odeur faible, saveur douce devenant légèrement amère chez le champignon adulte.

Spores: blanche.

Habitat: Eté-Automne et au début de l'Hiver dans ou aux lisières des forêts de conifères, en groupes souvent très importants, rarement sous les feuillus. Très commun dans certaines régions.

Observations: c'est un bon comestible jeune, par la suite il devient très fragile et il est très difficile de le cueillir sans l'endommager. On peut le confondre avec le Tricholome prétentieux (bon comestible) mais également avec le Tricholome tigré (vénéneux), mais ce dernier est de taille plus imposante, plus massif et a le chapeau recouvert de fines écailles gris-noirâtres (voir photo ci-dessous). Voir également Comparatif XII sous:

http://mycologia34.canalblog.com/archives/2010/06/26/14952489.html

tricholome_tigr_

Tricholome tigré - vénéneux

Extrait de "Passion Champignons" de Jean-Mi

41954184_p41954184_p

 Chanterelle grise. lat.: Cantharellus cinereus

Noms communs: Girolle cendrée, Chanterelle ou Girolle grise

Bon comestible

Cliquez sur les photos pour les agrandir

Chanterelle_cendr_e2 Chanterelle_cendr_e3

Chanterelle_cendr_e5 Chanterelle_cendr_e7

Chanterelle_cendr_e6

Chapeau: 2 à 5 cm., gris-noir à gris-brun, en entonnoir profond d'ou part le creux du pied. Marge gondolée, découpée, irrégulière.

Hyménium: gris-cendré avec parfois des reflets bleuâtres, formé de plis épais, espacés, décurrents.

Pied: 3 à 6 cm., gris-brun, court, creux, parfois un peu excentrique.

Chair: grisâtre, mince, odeur prononcée de prunes et de mirabelles.

Spores: blanches.

Habitat: fin de l'Eté à début d'hiver dans les forêts de feuillus avec une préférence pour les hêtres. Elle aime les endroits frais et humides et pousse en groupes. Commune dans certaines régions.

Observations: c'est un comestible de bonne qualité mais peu charnu. Il se prête à la dessiccation et ainsi agrémente les ragoûts et les viandes en sauce. On peut la confondre avec la Trompette des morts qui a les mêmes qualités et qui partage souvent le même habitat, cette dernière s'en différencie surtout par son hyménium lisse, sans plis.

Extrait de "Passion Champignons" de Jean-Mi

41954184_p41954184_p

 Chanterelle en entonnoir. lat.: Cantharellus tubaeformis

Noms communs: Chanterelle en trompette, Chanterelle d'Automne, Chanterelle en tube

Bon comestible

Cliquez sur les photos pour les agrandir

Chanterelle_en_entonnoir13 Chanterelle_en_entonnoir11

Chanterelle_en_entonnoir14 Chanterelle_en_entonnoir8

Chanterelle_en_entonnoir18

Chapeau: 2 à 6 cm., brunâtre à brun-grisâtre, en profond entonnoir, percé en son centre d'un trou qui correspond avec l'intérieur du pied. Mince, élastique, finement pelucheux. Marge d'abord enroulée puis lobée et découpée.

Hyménium: jaunâtre, gris-jaunâtre avec l'âge, formé de plis épais décurrents, espacés, ramifiés.

Pied: 5 à 10 cm., jaune, brillant, devenant légèrement grisâtre vers le sommet. Cylindrique, creux, souvent comprimé.

Chair: blanchâtre, mince, élastique. Odeur et saveur presque nulles de fruits et d'iode.

Spores: blanches.

Habitat: Eté-Automne à début de l'Hiver dans les forêts humides de feuillus et de conifères, en groupes. Commun.

Observations: c'est un bon comestible qui se prête à la dessiccation. On peut la confondre avec la Chanterelle jaunâtre qui est de qualité supérieure.

Extrait de "Passion Champignons" de Jean-Mi

41954184_p41954184_p

 

Pleurote en huître. lat.: Pleurotus ostreatus

Noms communs: Poule de bois, Nouret, Noiret, Pleurote en coquille, Oreillette, Couvrose

Bon comestible

Cliquez sur les photos pour les agrandir

Pleurote_en_hu_tre16 Pleurote_en_hu_tre2

Pleurote_en_hu_tre6 Pleurote_en_hu_tre21

Pleurote_en_hu_tre20

Chapeau: 4 à 15 cm., de coloration variable, du brun-clair au bleu-gris. En forme de coquilles d’huîtres se superposant comme des tuiles. Convexe puis étalé et un peu déprimé à l’insertion sur le pied. Humide, brillant, glabre, lisse. Marge d’abord enroulée puis étalée et ondulée, se déchirant avec l’âge.

Lamelles: blanc-crème, très décurrentes, serrées prés de la marge du chapeau, plus espacées vers le pied. Inégales, ramifiées, réunies à la base par des veines.

Pied: blanc, velouté, duveteux à la base. Court, excentrique, souvent latéral, gros, élargi vers le chapeau, plein, ferme, soudé à la base à d'autres exemplaires.

Chair: blanche, compacte, ferme, tendre mais tenace chez les spécimens âgés. Odeur et saveur faibles et douces.

Spores: blanc-lilas.

Habitat: lignicole, Automne-Hiver en touffes parfois énormes sur les troncs et les souches de feuillus avec une préférence pour les peupliers, les hêtres et les charmes. Assez commun.

Observations: c'est un bon comestible à consommer jeune, comme toutes les espèces lignicoles d'ailleurs, car trop coriace ensuite. Il fait l'objet d'une culture industrielle. Il peut-être confondu avec le Pleurote corne d'abondance (bon) qui est plus précoce et dont la chair dégage une fine odeur de farine.

Extrait de "Passion Champignons" de Jean-Mi

 

Connaissez-vous "Passion Champignons", le livre de Mycologia34?

VOIR >> Le Livre 2017