interrogation_13

Vous avez des questions? Posez-les sur "COMMENTAIRES" en fin d'article ou

par Mail sur "CONTACTER L'AUTEUR"

Connaissez-vous "Passion Champignons", le livre de Mycologia34?

Voir le Livre de Mycologia34 nouvelle édition 

 

 La question de Richard

il y a qq années un médecin vosgien prétendait avoir trouvé un traitement contre l'intoxication aux amanites et en avait mangé volontairement pour prouver l'efficacité de sa méthode...qui officiellement n'avait pas été retenue par les centres anti-poisons....qu'en est-il aujourd'hui?

richard

Posté par richard, 06 août 2009 à 18:05

 

La réponse de Jean-Mi

Salut Richard, oui Pierre Bastien a mangé des amanites mortelles et il s'en est sorti sans trop de dommages. Mais Bastien avait un gros, très gros avantage, par rapport aux autres intoxiqués. Voir article ci-dessous.

Posté par Jean-Mi, 07 août 2009 à 10:59

Le Docteur Bastien

Pierre Bastien était né en 1924 et décéda en 2006 d'un infarctus (les Amanites n'ont pas eu raison de lui). Il s'était fait connaître par des recherches personnelles sur les intoxications par les Amanites mortelles. Il est médecin à Remiremont (Vosges) depuis 1952 et traite lui-même en 1957, et avec succès  quelques cas d'intoxications phalloïdiennes (?) à l'hôpital de Remiremont grâce à son traitement dit "Protocole de Bastien".

"Le protocole de Bastien"

- Une injection intraveineuse de 1 gramme de vitamine C.

- Faire absorber au malade, par voie buccale, 2 comprimés de Néomycine et 2 gélules de Bacifurane (ou d’Ercefuryl, c’est la même chose), surveiller les transaminases dans le sang. Ces médicaments doivent être pris 3 fois par jour pendant 2 jours.

- Pour calmer les vomissements, injecter du Primperan en intraveineuse.

- Hospitaliser le malade dès que possible.

- sans oublier 2 carottes cuites réduites en purée.

Son protocole n'eut pas le succès espéré et fut même dénigré par grand nombre de ses confrères et de mycologues. Il existait à l'époque un sérum destiné aux intoxiqués phalloïdiens: le sérum de Dujarric de La Rivière (Institut Pasteur 1925), mais d'activité douteuse et d'emploi dangereux, il n'était plus guère utilisé.

Las d'attendre une reconnaissance de son Protocole il décida d'ingérer des Amanites mortelles (A.Phalloïde, A.Vireuse et A.Printanière) devant les caméras de la télévision en 1971, 1974 et 1984. Combien a-t-il ingéré d'Amanites, on parle de 250 grammes, alors que la dose mortelle pour un homme en bonne santé est estimée à 60 grammes. Malgré de longues recherches je n'ai jamais trouvé traces de procès-verbal ou constat concernant ce poids de 250 grammes. Les seuls renseignements se trouvent dans son livre " J'ai dû manger des amanites mortelles" (Flammarion 1985).

cliquez sur les photos pour le agrandir

 

bastien1a  bastien1b

Le livre de Bastien

Les 4 phases de l'intoxication:

1) Phase  dite de latence: le délai entre la consommation des champignons et le début de l'intoxication est long d'une douzaine d'heures en moyenne, mais il peut aller jusqu'à 48 heures. L'intoxication est d'autant plus grave que les signes cliniques sont tardifs.

2) Phase d'attaque digestive: nausées, vomissements violents, douleurs abdominales, diarrhées intenses entraînant une forte déshydratattion.

3) Phase de rémission apparente: les symptômes gastro-entérite s'atténue et peuvent même disparaître complètement durant quelques heures.

4) Phase  hépato-rénale: elle débute entre la 36ème et la 72ème heure, gonflement du foie, ictère, hémorragies localisées au système digestif mais qui peuvent se généraliser (apparitions d'ecchymoses et d'hématomes), complications graves du système digestif, fortes douleurs, coma hépatique, nécrose du foie. La mort survient dans les 6 à 20 jours après l'ingestion. Les survivants se rétablissent en 2 à 3 semaines, mais une greffe du foie est souvent nécessaire.

Revenons à Bastien, dans ma réponse à Richard j'avais écrit qu'il avait un gros avantage par rapport aux autres intoxiqués: il savait qu'il avait ingéré des Amanites mortelles, ce qui n'est le cas des autres malades.

A quel moment a-t-il pris son "antidote"?. A-t-il attendu les premiers symptômes et lesquels? S'est-il administré son "antidote durant la phase de latence? Si oui et accompagné d'un bon lavage d'estomac les conséquences de ces prises d'Amanites ont toutes les chances d'être moins graves. Ce qui n'est plus le cas durant la phase d'attaque digestive ou des deux suivantes vu la quantité de champignons (250 grs?) ingérée. Plus un traitement est appliqué tôt, plus les chances de guérison sont grandes.

Il est certain que Bastien a bien ingéré des Amanites mortelles, mais je suis dubitatif en ce qui concerne la quantité. Le traitement anti-phalloïdien de Bastien n'a jamais été reconnu officiellement bien qu'il ne semble pas, selon des spécialistes, totalement dénué d'intéret.

Il n'existe pas de véritable antidote de l'intoxication phalloïdienne capable d'inverser l'action des toxines on parle plutôt de chimiothérapie antitoxique (sel - glucose). Les progrès de la réanimation ont également amélioré le pronostic de ces intoxications dont environ 20% entraînent le décès du patient.

Le seul moyen d'éviter de tels intoxications est de savoir parfaitement identifier ces tueurs de nos belles forêts.

Lamelles blanches + Anneau + Volve = Amanites mortelles!

cliquez sur les photos pour les agrandir

A A

Amanite_vireuse3

1 Amanite phalloïde - 2 Amante printanière - 3 Amanite vireuse

 

Connaissez-vous "Passion Champignons", le livre de Mycologia34?

Voir le Livre de Mycologia34 nouvelle édition